Inflation : les salaires vont-ils augmenter en 2022 ?

Publié Mis à jour
Inflation : les salaires vont-ils augmenter en 2022 ?
FRANCE 2
Article rédigé par
P.-L.Monnier, C.Tixier, X.Roman, A.Sarlat, M.Cario, S.Gravelaine - France 2
France Télévisions

Les hausses de prix sont plus supportables lorsque les salaires augmentent. Si certains secteurs ont augmenté leurs salariés, le ton monte dans d'autres entreprises. Dans quels secteurs faut-il s'attendre à des augmentations cette année ? 

Les prix progressent, mais les rémunérations vont-elles suivre ? Au Plessis-Grohan (Eure), Evelyne Oury, 54 ans et aide à domicile Admr, a récemment eu doit à une belle surprise. Avec ses 30 ans d'ancienneté, son salaire a augmenté de 14% durant l'automne. Elle touche désormais 2 300 euros nets en plus. "Ça m'a un peu surprise, parce que je ne pensais pas autant", se réjouit-elle. Cette hausse a été financée par l'État et le département. Comme les aides à domicile, plusieurs secteurs en tension augmentent leur personnel, à l'instar de la restauration. En revanche, rien n'est signé chez les routiers ni pour les coiffeurs. 

Peu d'augmentations 

À Mérignac (Gironde), une grève a été organisée devant une usine Dassault. Les dernières augmentations générales, de seulement 1,8% pour les non-cadres, passent mal. "Ça ne représente rien. On perd de l'argent tous les ans un peu plus, alors que notre société en gagne tous les ans un peu plus", déplore Sébastien Farbos, technicien aéronautique. L'entreprise met en avant la participation et l'intéressement, soit deux à trois mois de salaire selon les années. Nicolas Marino, inspecteur mécanicien et 15 ans d'ancienneté, gagne 2 000 euros net par mois, et souhaite "un salaire fixe qui augmente". 

Selon Véronique Riches-Flores, économiste indépendante, "l'inflation va rester élevée en 2022". Quant aux hausses de salaire, elles sont estimées "entre 2 et 2,3% en moyenne". 

Parmi Nos Sources :

Admr 

UMIH 

Ministère du Travail 

Véronique Riches-Flores

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.