VIDEO. Rentabilité du TGV : vers une augmentation des tarifs ?

La SNCF étudierait actuellement plusieurs pistes pour améliorer la rentabilité du TGV. En ligne de mire : une augmentation des tarifs, la suppression de la voiture-bar et un durcissement des conditions d’échange et de remboursement.

FRANCE 2

Le TGV est moins rentable que prévu. En cause : une baisse du nombre de passagers. Pour que son train à grande vitesse reste profitable, la SNCF envisagerait une hausse des tarifs, entre 6 et 10 euros supplémentaires pour les passagers de 1re classe. La société pourrait alors compter sur 10 à 15 millions d’euros de gains supplémentaires par an. Et pour les secondes classes, les conditions d’échange et de remboursement des billets pourraient se durcir. Le billet deviendrait ainsi non remboursable sept jours avant le départ. La SNCF espère ainsi économiser 25 millions par an.

La voiture-bar menacée


Côté voyageurs, on grince des dents : "Je trouve le train super cher, ils n’ont pas arrêté d’augmenter", "on va trouver d’autres moyens de se déplacer", s’agace-t-on au micro de France 2 à la gare de Strasbourg. La voiture-bar sur les trajets de moins de trois heures est également dans le collimateur des comptables de la SNCF. Cette fois, c’est 12 millions d’euros qu’ils comptent épargner.

La SNCF affirme de son côté que ces dispositions ne seraient pour l’instant que des pistes de réflexion. Ce besoin pressant d’économies arrive alors que la Cour des comptes a récemment épinglé la mauvaise gestion du réseau TGV. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un TGV sur la ligne Bordeaux-Paris, en 2008.
Un TGV sur la ligne Bordeaux-Paris, en 2008. (MAXPPP)