Cet article date de plus d'un an.

Cantal : la boucherie Dupont, une affaire familiale depuis quatre générations

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
Cantal : à la boucherie Dupont, une affaire familiale depuis quatre générations
Article rédigé par France 2 - P.-L.Monnier, J.Jonas, J.Sarfati, E.Noel
France Télévisions
France 2
Le 13 Heures s’est rendu dans le Cantal pour rencontrer Dominique, 60 ans, une bouchère qui a repris l'affaire familiale fondée en 1905. Une manière pour elle de maintenir le lien social avec ses plus fidèles clients.

À la boucherie Dupont, située à Saint-Cernin (Cantal), la patronne se lève tôt. Dominique Dupont appelle ses clients dès 8 heures. Elle prépare les commandes qu’elle livrera tout à l’heure. Dans le village de 1 000 habitants, il n’y a pas grand monde dans les rues, beaucoup sont à la boucherie. "On discute, on voit les gens, on va boire un café avant. On va le boire avec Dominique parfois", raconte une cliente. La boucherie est une entreprise familiale. Il y a eu quatre générations de Dupont.

"J’y suis très attachée aux clients"

Chaque semaine, Dominique sillonne la vallée à la rencontre des clients pour leur apporter leurs commandes. "J’y suis très attachée aux clients et pour moi, c’est une récréation d’aller les voir de village en village", confie Dominique. Ainsi, elle se rend chez Françoise, une connaissance de longue date. De retour à la boutique, c’est l’heure de la potée auvergnate servie par Marguerite Dupont, la mère de Dominique âgée de 88 ans. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.