Cet article date de plus d'un an.

Calanques : des patrouilles plus régulières pour lutter contre les braconniers

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Calanques : des patrouilles plus régulières pour lutter contre les braconniers
Article rédigé par France 2 - T.Souman, C. La Rocca, P. Gangai, Images sous marines : Groupe d’étude du mérou
France Télévisions
France 2
À Marseille, les autorités ont décidé de renforcer la lutte contre les pêcheurs qui pratiquent le braconnage dans les Calanques. À la clé, des amendes importantes.

Dans les eaux du parc national des Calanques (La Ciotat, Bouches-du-Rhône), des inspecteurs de l’environnement patrouillent très régulièrement. Aux pieds des falaises de Cassis, deux pêcheurs sont localisés. Dans l’aire marine protégée, ils ont le droit de prélever certaines espèces à condition de respecter les quotas. Depuis la création du parc, sept zones sont complètement interdites à la pêche. 4 000 hectares sont ainsi délimités par des bouées pour permettre aux espèces de se reconstituer.

Une richesse qui attire les braconniers

La quantité de poisson y a plus que doublé. Des espèces menacées, comme le mérou brun, y ont fait leur retour. Cette richesse attire aujourd’hui les braconniers. "Ils font des prélèvements excessifs, ça peut être pour la famille, ça peut être pour revendre à droite à gauche, voire à des professionnels", décrit Mathieu Imbert, inspecteur de l’environnement. La majorité des gens respectent et font des efforts.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.