Automobile : après le rachat d'Opel, PSA devient le numéro deux en Europe

C'est désormais officiel : PSA achète Opel 2,2 milliards d'euros. Cette opération va donner naissance au deuxième constructeur automobile européen. Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle pour les salariés? 

FRANCE 2

Une poignée de mains pour officialiser l'union. Le rachat à l'américain General Motors a coûté 2, 2 milliards d'euros. Un mariage bien accueilli par certains salariés du groupe français à l'entrée de l'usine de Mulhouse ce matin. "ça peut être une bonne nouvelle, ça ne peut que être une expansion de travail. Des profit différents, des visions différentes." estime ce salarié. Je pense qu'aujourd'hui, un constructeur peut pas rester seul tout le temps. Aujourd'hui, il faut devenir à l'exemple de Renault." explique cet autre salarié.

210 000 salariés 

Avec ce rapprochement, le groupe pourra désormais produire 4,3 millions de véhicules chaque année, et rassemblera 210 000 salariés à travers l'Europe. L'objectif pour le groupe français : redresser la marque Opel en déficit depuis une dizaine d'années et devenir plus compétitif en mutualisant toutes les dépenses. Pour le PDG de PSA, les emplois ne sont pas menacés si les usines Opel respectent leurs objectifs de productivité.

Le JT
Les autres sujets du JT
PSA Peugeot Citroën a officialisé le rachat d\'Opel le 6 mars 2017
PSA Peugeot Citroën a officialisé le rachat d'Opel le 6 mars 2017 (MAXPPP)