Rainbow Loom : le nouveau jeu créatif

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 22/12/2013Durée : 00h30

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une invention, un jeu créatif loin des tablettes et consoles. Quelques fils, un bracelet, le Rainbow Loom, numéro 1 des ventes aux Etats-Unis.

Un jeu pas comme les autres capte l'attention des enfants américains, loin des consoles vidéo et des écrans tactiles. Un jeu créatif qui affole les petites mains. A première vue, il ne s'agit que de fabriquer des bracelets en plastique.

J'aime beaucoup. On fait ça quand on s'ennuie et c'est amusant.

On peut faire plusieurs motifs avec des styles différents. Ce n'est jamais la même chose.

On l'appelle le Rainbow Loom, un arc-en-ciel à tisser, fabriquer des bracelets avec des élastiques de toutes les couleurs et une tablette. Sur Internet, les enfants montrent leurs exploits. Une compétition s'instaure. Chacun veut devenir le champion du bracelet compliqué. Tout cela grâce à ce kit vendu moins de 15 euros, numéro 1 des ventes aux Etats-Unis devant Lego.

Ils adorent les donner, en faire pour leurs amis, les partager.

Ils ont besoin de s'éloigner des jeux électroniques.

Une idée qui est née dans cette banlieue de Detroit, chez cet ingénieur immigré malaisien. Il travaillait chez un constructeur automobile. Un jour, sa fille qui sait faire des bracelets sans tablette lui donne une idée à le rendre millionnaire.

Je n'arrivais pas a faire des bracelets. J'ai des gros doigts par rapport à elle. J'ai inventé cette machine et c'est plus facile.

Il investit 7.000 euros dans son invention et installe un monte-charge dans sa maison pour remonter la marchandise qu'il fait fabriquer en Asie.

Cette année, on a vendu 3,5 millions de pièces. On ne pouvait plus le faire de la maison.

Il déménage et crée son entreprise de 14 salariés. C'était il y a moins de deux ans, l'entrepôt affiche complet. Un succès dû aux acheteurs eux-mêmes. Sur les réseaux sociaux, ils font la promotion du jeu.

Quand je vois les résultats, je suis impressionné moi-même.

Il s'attaque désormais au marché mondial. Les petits élastiques débarquent en France. Une fierté pour cet immigré qui estime que seule l'Amérique pouvait lui permettre d'accomplir son rêve.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==