Rachat de SFR par Numéricable : une défaite pour Arnaud Montebourg ?

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 15/03/2014Durée : 00h30

Il est recommandé de réduire, voire de reporter les activités physiques et sportives intenses jusqu'à la fin de l'épisode de pollution. A.Montebourg s'était clairement engagé afin de faire pencher Vivendi en faveur de Bouygues. Mais c'est Numericable qui a finalement été retenu. Le ministre du Redressement Productif n'entend toujours pas reconnaître sa défaite. Il était hier soir l'invité du journal de 20h. Cependant que peut-il encore ce passer dans les 3 prochaines semaines.

Numericable va-t-il bientôt signer le contrat de l'année? L'opérateur Internet a été choisi hier par Vivendi pour des négociations exclusives en vue de racheter SFR. Une défaite cuisante pour Bouygues Télécom, l'autre candidat au rachat. Pour A.Montebourg, qui s'était ouvertement prononcé pour Bouygues également. Mais le ministre veut encore croire que Numericable n'a pas tout à fait gagné la partie.

A.Montebourg: Je ne suis pas certain que les banques aient envie de s'exposer outre mesure. Un certain nombre de recours vont s'exercer de la part des concurrents de SFR.

Les négociations peuvent-elles s'interrompre? Pour racheter l'opérateur, Numericable met 11,75 milliards d'euros sur la table. Pour les experts, l'offre est convaincante.

Il a eu le cash nécessaire et a trouvé l'emprunt bancaire. Globalement, Numericable est en capacité de fournir ces 11 milliards.

Si ce rachat se conclut, il y aura toujours en France 4 opérateurs de téléphonie mobile.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==