Printemps : l'arrivée des chenilles processionnaires

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 19/03/2014Durée : 00h48

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'arrivée précoce du printemps a des inconvénients. Depuis quelques jours, les chenilles processionnaires prolifèrent. On est entrés dans le pic des processions, notamment à Lyon. Attention, leur piqûre peut être très dangereuse pour les enfants et les animaux notamment.

Elles élisent domicile dans les branches de pins, à la campagne comme en ville, dans ces nids. Sortes de cocon de soie, de la taille d'une balle de golf, voir d'un ballon de rugby. Les chenilles processionnaires qui portent bien leur nom avec chaque début de printemps, ce drôle de manège, auquel on prête finalement peu d'attention.

Aucune idée de ce que ça peut être.

Chenille, je ne veux pas dire de bêtises.

Je sais qu'en tout cas, c'est très mauvais.

Ceux qui la connaissent, c'est en général à la suite d'une expérience. Douloureuse. est très urticante.

Il l'a touché, on a vu que c'était trop tard. C'était affolant.

Car la chenille se sent très vite agressée, pour se défendre elle libère jusqu'à 30 cm de distance des soies toxiques, invisibles à l'oeil nu et qui brûlent la peau.

Ces soies sont de multiples harpons barbelés qui vont se planter dans les tissus humains ou animaux. Si ça touche la peau, ça va faire un bouton inflammatoire. Si ça pénètre les lèvres, l'oeil, la paupière, ça fait des trous et ça peut aller jusqu'à la perte de l'oeil.

Il est trop tard pour détruire les nids qui sont plein d'aiguilles. Ces éco-pieges, ils stoppent les chenilles quand elles descendent pour s'enterrer avant leur transformation en papillon de nuit.

On est en ville, on a un risque sanitaire qu'il faut maîtriser, casser la chaîne de transmission.

Les processionnaires peuvent aussi contaminer le sol. En cas de contact direct ou indirect, le conseil est de rincer abondamment avec de l'eau et de ne pas frotter.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==