Cet article date de plus de huit ans.

Pollution de l'air : circulation alternée en région parisienne

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Cette mesure a été en place une fois en France, en 97. Une mesure complexe à instaurer mais qui a fait ses preuves à l'époque selon cet ingénieur.

A l'époque, c'était une alerte au dioxyde d'azote, on a constaté une baisse non négligeable, de l'ordre de 20%.

En fin de journée, le ciel de la capitale a connu un répit qui se poursuivra demain, mais les taux de pollution repartiront à la hausse dès lundi. Et l'on retrouve en direct de Matignon Guillaume Daret, bonsoir. Alors, il y a bien sûr le côté pratique de cette décision, pour faire face à ces pics de pollution, mais n'y a-t-il pas également une dimension politique.

G. Daret : Absolument. Pas question pour le gouvernement d'être accusé de ne rien faire face à ce pic de pollution, d'autant plus avec des alliés écologistes qui le somment de prendre une décision. Cette décision a été prise par Jean-Marc Ayrault aujourd'hui à 17 heures, après avok avoir consulté les ministres de l'Intérieur, des Transports et de l'Ecologie. Une décision nécessaire selon Matignon, même si Jean-Marc Ayrault est conscient que cela ne sera pas facile à mettre en place. Le Premier ministre appelle à l'esprit de responsabilité et au civisme de chacun. Cette circulation alternée devrait être maintenue mardi très probablement. C'est ce que vient de me dire un proche du Premier ministre.

Une décision rare en France mais que nos voisins italiens connaissent bien. On part pour Rome retrouver Renaud Bernard. Renaud, comment les Romains vivent-ils avec la circulation alternée? Est-ce que tout cela est efficace.

R. Bernard : Bonsoir. Aujourd'hui, c'est une journée à très forte pollution et on a mis en place des restrictions de circulation. Mais à moins d'avoir le nez sensible, vous ne verrez pas l'efficacité de ces mesures en action. Les règles sont horriblement compliquées depuis des années. Les voitures ont été réparties en quatre catégories, de la plus à la moins polluante. En fonction des niveaux de pollution, elles peuvent plus ou moins circuler. Mais la ville a été découpée en trois zones, ce qui fait une équation avec de belles inconnues. Un système de plaques alternées, mais Rome a un record du nombre de voitures par habitant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.