Dérèglement climatique : le député européen Yannick Jadot imagine des "congés canicule"

"Pour le moment, nous sommes très en retard. Nos lieux de vie ne sont pas adaptés, nos villes regorgent d'îlots de chaleur", explique l'écologiste.

Yannick Jadot, le 22 juin 2019 à Paris. 
Yannick Jadot, le 22 juin 2019 à Paris.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Le député européen Yannick Jadot (EELV) estime, dans une interview au Journal du dimanche publiée le 30 juin, que les pouvoirs publics sont "très en retard" dans l'adaptation au dérèglement climatique, proposant pour sa part des "congés canicule" et des transports publics gratuits.

"Pour le moment, nous sommes très en retard. Nos lieux de vie ne sont pas adaptés, nos villes regorgent d'îlots de chaleur", répond Yannick Jadot, interrogé sur le "degré d'adaptation de la France au réchauffement climatique".

"Dans cette situation de canicule et de pollution, il faut des transports publics gratuits. Aménager le temps de travail, favoriser le télétravail et adapter les entreprises et les écoles à ces chaleurs. Si on mettait en place des congés 'canicule', cela permettrait aux parents, aux enfants et aux salariés de s'organiser", avance-t-il.