Présidentielle : les électeurs écologistes approuvent à près de 80% le renoncement de Jadot en faveur d'Hamon

Appelés à se prononcer sur le projet d'accord conclu entre Benoît Hamon et Yannick Jadot, les 17 000 électeurs de la primaire écologiste ont dit "oui" à 79,5%. 

Montage d\'un portrait de Yannick Jadot pris le 12 septembre 2016 et de Benoît Hamon pris le 15 décembre 2016. 
Montage d'un portrait de Yannick Jadot pris le 12 septembre 2016 et de Benoît Hamon pris le 15 décembre 2016.  (JOEL SAGET / AFP)

Les électeurs de la primaire écologiste ont approuvé à près de 80%, dimanche 26 février, l'accord conclu entre Benoît Hamon et Yannick Jadot, qui prévoit notamment que le député européen EELV renonce à sa candidature à la présidentielle et soutienne la candidature du socialiste.

 

Sur les 17 000 électeurs de la primaire écologiste du mois de novembre, 9 433 ont participé au vote. Le "oui" l'a emporté avec 79,53% des voix (blancs : 5,08%, "non" : 15,39%). Les deux hommes scelleront leur accord ce dimanche à 17 heures au QG de campagne de Benoît Hamon. Sur Twitter, l'ancienne ministre du Logement et ancienne candidate à la primaire écologiste, Cécile Duflot, souligne "une responsabilité : rassembler et gagner". 

"Le plus important reste à faire avec Mélenchon" 

Outre le désistement de Yannick Jadot, l'accord comporte un volet programmatique, dont de nombreux points sont en rupture avec la doxa socialiste, et un volet électoral, qui sécurise les députés EELV sortants – dont Cécile Duflot – et doit permettre aux Verts de constituer un groupe à l'Assemblée. 

"Champagne, l'accord est fait", a réagi à chaud sur France 3 le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. Pour la porte-parole d'EELV, Sandra Regol, la "première étape du rassemblement" a été réalisée, mais "le plus important reste encore à faire avec Jean-Luc Mélenchon".