XIVe législature : le doyen et la benjamine

François Scellier, député UMP de la 6e circonscription du Val d'Oise est, à 76 ans le doyen de l'Assemblée. Marion Maréchal-Le Pen en est, à 22 ans la benjamine. Ils auront leur moment de gloire lors de la première séance de cette XIVe législature.

Marion Maréchal-Le Pen lors du défilé du 1er mai 2011
Marion Maréchal-Le Pen lors du défilé du 1er mai 2011 (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

François Scellier, député UMP de la 6e circonscription du Val d'Oise est, à 76 ans le doyen de l'Assemblée. Marion Maréchal-Le Pen en est, à 22 ans la benjamine. Ils auront leur moment de gloire lors de la première séance de cette XIVe législature.

Le doyen de l'Assemblée a son heure de gloire lors de la première séance d'une nouvelle législature.

"La première séance de la législature est présidée par le doyen d'âge qui est assisté des six plus jeunes députés remplissant les fonctions de secrétaires jusqu'à l'élection du Bureau", peut-on lire sur le site de l'Assemblée nationale.

le bureau d'âge

"Le Bureau détient, soit directement, soit par délégation de pouvoirs accordés à certains de ses membres, une compétence générale sur l'organisation et le fonctionnement interne de l'Assemblée. Cette conception trouve son expression dans l'article 14, alinéa premier, du Règlement : "Le Bureau a tous pouvoirs pour régler les délibérations de l'Assemblée et pour organiser et diriger tous les services".

L'UMP, François Scellier sera donc entouré des six plus jeunes députés de cette nouvelle législature, à commencer par l'élue du Front national Marion Maréchal-Le Pen (née le 10 décembre 1989). Plus jeune parlementaire depuis Saint-Just, élu lui à 24 ans, elle devrait être notamment entourée de l'UMP Gérald Darmanin (UMP 10e du Nord), né le 11 octobre 1982 et du socialistes Razzy Hammadi (Seine-Saint-Denis, 7e) né le 22 février 1979. Les six députés les plus jeunes sont nés entre 1989 et 1979.

"Le Bureau d'âge n'est en fonction que pour procéder à l'élection du Président de l'Assemblée nationale. Si aucun débat ne peut avoir lieu sous la présidence du doyen d'âge, il est d'usage que celui-ci adresse à ses collègues une allocution à l'occasion de laquelle il fait part de quelques réflexions inspirées par son expérience de la vie parlementaire", rappelle l'Assemblée.

Marcel Dassault doyen en 1981

En juin 1981, dernière législature dans laquelle le PS avait la majorité absolue, Marcel Dassault, doyen d'âge, avait ouvert les débats. Lors de son discours, l'industriel avait évoqué le chômage pronant la création d'une exposition universelle.