Cet article date de plus de huit ans.

Bertrand choisit le candidat Fillon pour la présidence de l'UMP

Le prédécesseur de Jean-François Copé à la direction de l'UMP l'a annoncé vendredi matin, sur RTL.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ancien secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand a finalement choisi de rallier la candidature de François Fillon pour la présidence du parti, vendredi 26 octobre, après le débat télévisé qui a opposé ce dernier à Jean-François Copé, sur France 2. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

SUCCESSION A L'UMP - Il a occupé le poste de secrétaire général de l'UMP de 2008 à 2010, juste avant Jean-François Copé, mais il ne le soutiendra pas dans la course à la présidence du parti. Xavier Bertrand, ancien ministre du Travail de Nicolas Sarkozy, a annoncé, vendredi 26 octobre sur RTL, qu'il se ralliait à François Fillon.

Une nouvelle aussitôt relayée par l'ancien ministre sur les réseaux :

Comme annoncé, il a attendu le débat pour se prononcer

Invité de C politique sur France 5, dimanche 14 octobre, Xavier Bertrand avait été interrogé sur son choix. Ce dernier avait répondu qu'il n'en était "pas encore [sûr] à 100 %" et qu'il attendait le "débat" télévisé "pour voir si l'un et l'autre - Jean-François Copé, François Fillon - dir[aient] très clairement comment ils envisage[aient] la reconstruction, la rénovation de l'UMP pour qu'on puisse aller vers la reconquête"

Il avait déjà laissé planer le doute sur sa candidature

Xavier Bertrand avait déjà laissé planer le suspense sur sa possible candidature à la présidence de l'UMP, avant de renoncer, dimanche 16 septembre, au micro d'Europe 1. Il avait alors déclaré qu'il ne souhaitait pas ajouter à "la division" du parti et avait dénoncé "le choc des personnalités, les petites phrases, les escarmouches".

En revanche, Xavier Bertrand n'a jamais caché ses ambitions pour l'élection présidentielle 2017. "Je serai candidat quelles que soient les circonstances." A ses yeux, la présidence de l'UMP n'était peut-être pas le meilleur chemin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.