VIDEO. "Nous allons mener une longue bataille de procédure", assure Patrick Balkany

Le député-maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été mis en examen mardi pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de corruption".

FRANCE 2

Mis en examen pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de corruption", Patrick Balkany se dit prêt à mener "une longue bataille". "Vous savez, quand on n'a rien à se reprocher, on se sent bien", a déclaré le député-maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) à la sortie du Pôle financier de Paris, mardi 21 octobre.

"Fariboles" et "affabulations"

"Je n'ai pas de sociétés et je n'ai pas de compte à l'étranger", a-t-il affirmé aux journalistes tout en réfutant les informations du Monde. Selon le quotidien, les juges Renaud van Ruymbeke et Patricia Simon disposeraient de documents précis relatifs à sa responsabilité dans l'organisation d'un système d'évasion fiscale. 

"Fariboles""affabulations", Patrick Balkany réfute toutes les accusations en bloc. et quand les journalistes lui demandent s'il possède des riads au Maroc, l'élu verse dans l'ironie : "Et le château de Versailles aussi non ?"

Le députe-maire de Levallois Perret, Patrick Balkany sort du pôle financier avec son avocat, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale, corruption et blanchiment de corruption, le 21 octobre 2014
Le députe-maire de Levallois Perret, Patrick Balkany sort du pôle financier avec son avocat, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale, corruption et blanchiment de corruption, le 21 octobre 2014 (MAXPPP)