Visite fructueuse de François Hollande en Arabie saoudite

François Hollande achève ce mardi un déplacement fructueux de deux jours à Ryad d’où il repart avec une belle quantité de projets économiques en partenariat avec le royaume. Montant global estimé : plusieurs dizaines de milliards d’euros.

(Le roi Salman d'Arabie saoudite et François Hollande à Ryad © Reuters / Christophe Ena)

Après la visite de François Hollande en Arabie saoudite, vingt projets différents sont en discussion entre Paris et Ryad, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius mardi matin. Dans le secteur de l’armement et de l’aéronautique civil, les partenariats devraient être conclus rapidement.

En matière d’énergie, la France va profiter d’un programme de diversification ambitieux. Le royaume veut sortir du tout pétrole et va développer son parc nucléaire (16 réacteurs prévus d’ici 2030), mais aussi le solaire, qui dans 15 ans devra fournir un tiers de l’électricité du pays.

"Plusieurs dizaines de milliards d’euros "

La France devrait aussi décrocher des contrats dans les transports. Il y a trois ans, ce sont les Espagnols qui ont remporté la construction d’une ligne à grande vitesse entre Djeddah et les deux villes saintes de l’islam, la Mecque et Médine : 60 millions de voyageurs potentiels par an. Mais cette fois-ci, les Français devraient avoir leur part du gâteau.

"Notre partenariat passe à la vitesse supérieure. On sent chez les nouveaux dirigeants saoudiens la volonté d’aller vite, " a déclaré Laurent Fabius en présentant ces projets estimés à plusieurs dizaines de milliards d’euros.