VIDEO. Valls condamne le "manque d'indignation dans notre société" face au racisme et à l'antisémitisme

Le Premier ministre réagissait, dimanche sur France 2, après l'agression antisémite de Créteil (Val-de-Marne).

FRANCE 2

"On manque d'indignation dans notre société" face au racisme et à l'antisémitisme, a estimé Manuel Valls, dimanche 7 décembre, sur le plateau du journal de 20 heures de France 2. Le Premier ministre réagissait après l'agression antisémite survenue à Créteil (Val-de-Marne), condamnant "un crime abominable". "Ce n'est pas ça la France", a-t-il poursuivi.

"Nous ne pouvons pas accepter la banalisation des mots racistes"

"J'ai été étonné qu'il n'y ai pas plus de mobilisation hormis celle de ce matin [dimanche] à Créteil (...) Nous ne pouvons pas accepter la banalisation des mots racistes, des injures", a ajouté le chef du gouvernement. Il a ensuite rappelé qu'il n'avait pas reçu "beaucoup de soutiens" lorsqu'il a souhaité faire tare Dieudonné.

Le locataire de Matignon a exprimé son souhait de voir davantage d'indignation et de condamnation face à toutes les reformes de racisme. De l'indignation venant non pas seulement des autorités publiques mais plus largement des intellectuels et de la population.

Le Premier ministre Manuel Valls sur le plateau du journal de 20 heures de France 2, le 7 décembre 2014.
Le Premier ministre Manuel Valls sur le plateau du journal de 20 heures de France 2, le 7 décembre 2014. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)