VIDEO. Taubira sur le racisme : "Ce ne sont pas les voix de la France"

La ministre de la Justice et le Premier ministre se sont exprimés devant la presse dans la cour de l'Elysée, mercredi.

FRANCE TELEVISIONS

La condamnation du racisme était à l'ordre du jour de la sortie du Conseil des ministres, mercredi 6 novembre, après la comparaison de Christiane Taubira à un singe par une ex-candidate FN aux municipales. La ministre de la Justice et le Premier ministre ont répondu aux journalistes sur ce sujet, dans la cour de l'Elysée.

"Manifestement, il y a des personnes qui s'autorisent à tenir à haute voix des propos racistes, et même d'ailleurs à avoir des actes racistes", a confié Christiane Taubira. Ses fonctions la placent en observatrice de ces comportements : "En tant que ministre de la Justice, je suis bien placée pour le savoir, je m'en préoccupe depuis l'année dernière, mais justement, ce ne sont pas les voix de la France", a-t-elle ajouté.

Pour Jean-Marc Ayrault, "il ne faut rien laisser passer". Le Premier ministre se veut ferme face à ce phénomène : "Je suis convaincu que l'immense majorité des Français n'accepte pas le racisme, mais il y a effectivement des dérives des comportements, c'est pour ça qu'il faut être d'une grande clarté, d'une grande netteté, d'une grande fermeté." François Hollande a lui aussi appelé, en Conseil des ministres, à "la plus grande fermeté et à la plus grande vigilance".

Christiane Taubira adsn la cour de l\'Elysée, Paris, le 6 novembre 2013 
Christiane Taubira adsn la cour de l'Elysée, Paris, le 6 novembre 2013  (ALAIN JOCARD / AFP)