Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Présidence de l'UMP : l'ombre de Sarkozy a plané sur la campagne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Six mois après le départ de l'ancien chef de l'Etat, militants et ténors de son parti oscillent entre nostalgie et espoir d'un retour. A l'heure où l'UMP se choisit un nouveau président, tous revendiquent son héritage.

SUCCESSION A L'UMP - Cela fait six mois qu'il a quitté la scène politique. Et pourtant, Nicolas Sarkozy est toujours aussi populaire chez ses partisans, à l'heure où son parti entame, dimanche 18 novembre, l'élection de son nouveau président. L'ancien chef d'Etat a été omniprésent dans les débats lors de la campagne interne à l'UMP, alors qu'il ne s'est jamais exprimé sur ce scrutin. Les deux candidats à la présidence du mouvement, François Fillon et Jean-François Copé, se disputent ainsi la filiation et l'héritage de l'ex-président de la République.

Mais de nombreux cadres du parti, de Claude Guéant à Valérie Pécresse en passant par Henri Guaino ou Laurent Wauquiez, ont également exprimé sans retenue leur admiration pour Nicolas Sarkozy. Certains espèrent un retour, quand d'autres estiment au contraire que l'UMP a besoin de sang neuf. Voici un florilège des déclarations de militants et de dirigeants de l'UMP sur leur ancien leader, oscillant entre nostalgie et espoir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.