Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Orange s'inquiète du départ de ses légionnaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3 PROVENCE-ALPES
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de la Défense doit annoncer les suppressions de régiments et d'unités pour 2014. Comme dans le Vaucluse, ces restructurations dans l'armée provoquent la colère des élus des territoires concernés.

Jean-Yves Le Drian doit détailler, jeudi 3 octobre, les restructurations des armées et notamment les suppressions de régiments et d'unités pour 2014, prévues dans le cadre de la Loi de programmation militaire. Présentée début août, elle prévoit notamment 23 500 suppressions de postes supplémentaires à la défense durant la période 2014-2019. Mais elle doit, selon le ministre de la Défense, entraîner des fermetures "très peu nombreuses" de sites, qui provoquent déjà la colère d'élus des territoires concernés.

Parmi les premières unités touchées, le 1er Régiment étranger de cavalerie (REC) quittera Orange (Vaucluse) avec ses 900 hommes pour Carpiagne (Bouches-du-Rhône), qui perdra le 4e régiment de dragons. Sans attendre l'annonce officielle, le maire d'Orange, Jacques Bompard (Ligue du sud), a appelé élus et habitants à manifester samedi pour dénoncer le "peu d'attention apportée par ce gouvernement à la concertation".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.