VIDEO. "On ne doit pas instrumentaliser Nicolas Sarkozy", selon Copé

Le président proclamé du parti affirme avoir des "contacts très fréquents" avec l'ancien président.

Francetv info avec AFP

CHAOS A L'UMP - "On ne doit pas instrumentaliser Nicolas Sarkozy" pour sortir l'UMP du chaos. C'est ce qu'a déclaré Jean-François Copé lundi 26 novembre alors qu'il arrivait au siège du parti, à Paris. Selon le président proclamé de l'UMP, qui affirme avoir des "contacts très fréquents" avec l'ex-chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy "a dit qu'il n'a pas du tout envie d'être au milieu de la mêlée"

Nicolas Sarkozy doit déjeuner lundi avec François Fillon. Ce dernier vient de demander "la saisie" de tous les documents de vote, concernant le scrutin du 18 novembre pour la présidence de l'UMP, confirmant sa détermination à aller devant la justice.

Auparavant, Jean-François Copé a réaffirmé sur BFMTV que "le respect des statuts de l'UMP d[evait] être notre seul chemin". Il a également affirmé qu'il n'avait pas reçu d'appel téléphonique de Nicolas Sarkozy, dimanche soir après l'échec de la médiation d'Alain Juppé. Alors qu'on lui demandait si Nicolas Sarkozy devait demander à François Fillon de renoncer à son idée de porter l'affaire en justice, Jean-François Copé a répondu : "Je souhaite de tout cœur que ça n'aille pas au-delà. Je crois qu'il y a un temps pour tout. Je voudrais que les amis de François Fillon acceptent d'entendre que l'heure est maintenant (...) qu'il puisse y avoir un gagnant."

Jean-Francois Copé, au siège de l\'UMP, à Paris, le 26 novembre.
Jean-Francois Copé, au siège de l'UMP, à Paris, le 26 novembre. (MARTIN BUREAU / AFP)