VIDEO. Les postiers pourraient se muer en inspecteurs du permis de conduire

Pour raccourcir le délai d'attente pour passer le permis de conduire, les députés ont adopté un amendement de la loi Macron qui permettrait aux postiers de renforcer les effectifs des examinateurs.

FRANCE 3

Le délai d'attente pour passer le permis de conduire en France est deux fois plus long que la moyenne européenne. Chaque année, 1,3 million de candidats se présentent. Ceux qui échouent à leur première tentative doivent patienter 98 jours en moyenne pour pouvoir se présenter à nouveau. Les députés veulent réduire ce temps drastiquement.

Ils ont vote un amendement spécial de la loi Macron. L'une des mesures vise à former les postiers pour qu'ils renforcent le nombre d'inspecteurs du permis, trop peu nombreux.

"On ne sait pas encore comment ça va se dérouler"

Cette proposition inattendue surprend du côté de La Poste. "Ça donne vraiment l'impression d'une société qui n'a plus du tout de stratégie", juge Régis Blanchot, syndicat Sud-PTT. Alain Barrault, secrétaire national CFDT, n'y est pas opposé : "On est quand même 230 000 postiers. Chaque année, des postiers demandent et cherchent à faire autre chose. Ça peut aussi être une opportunité pour les postiers"
Par ailleurs, une autre réforme supprimerait la limite minimum de 20 heures de conduite avant de se présenter à l'examen. Danièle Guibert, de l'auto-école CFR Paris, est très sceptique. "Les élèves qui seront présentés avec moins de 20 heures de cours risquent l'échec, parce que moins de formation. Pour nous, qui voulons désengorger les classes d'examens, ça va être l'effet inverse : on va avoir plus d'élèves à présenter, car plus d'échecs", confie-t-elle à France 3.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon un sondage publié le 9 juin 2014, 53% des conducteurs français ont déjà perdu des points sur leur permis de conduire.
Selon un sondage publié le 9 juin 2014, 53% des conducteurs français ont déjà perdu des points sur leur permis de conduire. (MYCHELE DANIAU / AFP)