VIDEO. Hollande se pose en rassembleur face aux déchirements de la gauche

Dans un discours de près d'une heure, devant le 25e congrès de la Fédération Léo Lagrange à Dijon, le chef de l'Etat a brassé tous les sujets, sans annonce particulière.

FRANCE 2

"C'est toujours un combat difficile l'unité, pas simplement dans les groupes politiques ou dans les partis." François Hollande s'est posé, dimanche 26 octobre, devant le 25e congrès de la Fédération Léo Lagrange à Dijon (Côte-d'Or), en rassembleur face aux divisions de la gauche. Il affirme que "ce que doit rechercher un président de la République, c'est l'unité du pays, alors que nous sommes dans un moment où tout est fragmenté".

"Donc ma tâche, mon rôle, mon devoir, c'est de réunir, de faire comprendre que nous sommes tous ensemble, que nous avons besoin de destin commun, de bien commun, de lien comun et de sens commun pour vivre ensemble. C'est ça, le message de la République", a-t-il poursuivi.

L'emploi des jeunes, une priorité pour le chef de l'Etat

Un peu plus tôt, François Hollande a assuré que le gouvernement accueillerait "dans un sens favorable" les propositions en faveur de l'emploi des jeunes, notamment venant des députés socialistes. "Tout ce qui ira vers l'emploi, et vers l'emploi des jeunes, sera accueilli par le gouvernement dans un sens favorable", a-t-il déclaré. Mais ensuite, interrogé par des journalistes, il s'est réfusé à commenter le nouveau record du nombre de chômeurs en septembre.

Le président de la République François Hollande à Dijon (Côte-d\'Or), le 26 octobre 2014.
Le président de la République François Hollande à Dijon (Côte-d'Or), le 26 octobre 2014. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)