VIDEO. François Hollande fustige la xénophobie lors de l'inauguration du Musée de l'immigration

C'est le premier grand discours de François Hollande sur l'immigration, deux ans et demi après son élection à la tête de l'Etat français.

FRANCE TELEVISIONS

François Hollande a prononcé, lundi 15 décembre, son premier grand discours sur l'immigration, deux ans et demi après son élection, à l'occasion de l'inauguration du Musée national de l'histoire de l'immigration, sept ans après son ouverture.

Dans une allocution d'environ 45 minutes, le président de la République s'est réjoui que la France dispose désormais d'une institution pour "mettre en valeur le patrimoine de l'immigration" dont l'objectif est de "montrer l'apport des immigrés et de leurs descendants à la nation".

Il évoque aussi "la peur sciemment installée de l'islam"

 

"Les étrangers sont toujours accusés des mêmes maux : de venir prendre l'emploi des Français, de bénéficier d'avantages sociaux indus, a-t-il fustigé. Ce sont toujours les mêmes préjugés, les mêmes suspicions qui sont colportés."

"Mais le fait nouveau, c'est la pénétration de ces thèses dans un contexte de crise qui paraît interminable et d'une mondialisation insaisissable", a ajouté le chef de l'Etat, en référence à la percée du Front national. François Hollande s'est ensuite exclamé contre "la peur sciemment installée d'une religion, l'islam, qui d'une façon inacceptable est présentée par certains comme incompatible avec la République". 

 

 

François Hollande fait son discours après la visite du musée de l\'immigration à Paris, France, le 15 Décembre 2014
François Hollande fait son discours après la visite du musée de l'immigration à Paris, France, le 15 Décembre 2014 ( MAXPPP)