VIDEO. Duflot contre la "répression" à Notre-Dame-des-Landes

La ministre écologiste a été interrogée par RTL sur l'intervention la veille des forces de l'ordre contre les opposants au projet d'aéroport près de Nantes. Un projet soutenu par Jean-Marc Ayrault, ex-maire de Nantes et Premier ministre.

Francetv info

POLITIQUE - La "répression et le manque de dialogue" ne sont pas "la bonne méthode", affirme Cécile Duflot. Et la ministre du Logement de rappeler son "désaccord" sur la construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, à proximité de Nantes (Loire-Atlantique). L'écologiste était interrogée, mercredi 31 octobre par RTL, sur l'intervention des forces de l'ordre la veille contre les opposants au projet soutenu par Jean-Marc Ayrault, ex-maire de Nantes et Premier ministre.

"Il y a un désaccord sur ce projet, ancien et acté, rien de nouveau sous le soleil", a dit la ministre du Logement. "Je ne suis pas ministre du maintien de l'ordre mais je ne crois pas que sur des sujets aussi compliqués, la répression et le manque de dialogue - ce qui est le cas - soient la bonne méthode", a-t-elle ajouté. "Mon désaccord sur ce point, il est connu par le Premier ministre."

"Ce projet éventuel, comme d'autres projets d'infrastructures", est "étudié dans le cadre d'une commission sous la responsabilité de Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, avec qui je m'entends très bien, pour dire qu'à un moment où il faut économiser les deniers publics, il va falloir choisir", a encore argumenté l'ex-responsable d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV). "Ce débat, il existe", il "n'y a pas de tabou". EELV a protesté mardi après les vifs affrontements à Notre-Dame-des-Landes qui, selon la préfecture de Loire-Atlantique, ont fait six blessés légers côté forces de l'ordre.

La ministre du Logement, Cécile Duflot, le 30 octobre 2012 à l\'Elysée (Paris).
La ministre du Logement, Cécile Duflot, le 30 octobre 2012 à l'Elysée (Paris). (MARTIN BUREAU / AFP)