VIDEO. Copé vainqueur : les mots du président "légitime" de l'UMP

Dans le duel fratricide qui l'oppose à François Fillon, celui qui a été désigné vainqueur par la Cocoe revendique un respect des statuts du parti. Décryptage d'un discours qui oscille entre "responsabilité" et "légitimité".

Christophe Rauzy

CHAOS A L'UMP – "Il n'y a ni vainqueur, ni vaincu, mais une seule et grande famille : l'UMP." A l'heure d'annoncer sa victoire finale lundi 26 novembre, Jean François Copé s'est voulu apaisant. Pourtant lorsque la course à la présidence de l'UMP a tourné au duel fratricide avec François Fillon, face à la contestation des résultats et les menaces de dépôt de plainte, Jean-François Copé avait jusque-là férocement opposé la légitimité de son élection.

Depuis le soir de la première désignation de leur chef, les copéistes multiplient les sorties médiatiques durant lesquelles ils pointent du doigt l'attitude frondeuse des fillonistes. Derrière les mots "responsabilité", "respect des statuts" et "rassemblement", ils revendiquent la victoire, justifiée selon eux par les statuts de l'UMP. En première ligne, Jean-François Copé se met donc dans la peau d'un "légitimiste", à l'image du courant qui donnait sa préférence à la branche aînée et, donc légitime, des rois de France.  

(CHRISTOPHE RAUZY / FRANCETV INFO)