Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Borloo minimise l'afflux de déçus de l'UMP vers l'UDI

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Le président du parti centriste avait affirmé que de nouveaux adhérents avaient afflué depuis le début de la crise à l'UMP. Il est revenu sur ses propos, mardi matin sur France 2.

POLITIQUE – Jean-Louis Borloo s'est refusé, mardi 4 décembre, à confirmer que les déçus de l'UMP rejoignaient les rangs de son nouveau parti, l'UDI. "Depuis qu'on a lancé l'UDI depuis un gros mois, on enregistre un millier d'adhérents par jour", a expliqué sur France 2 le président de la formation centriste, estimant qu'"il y a quelques pics (...). Mais fondamentalement les gens ne viennent pas à l'UDI par défaut."

L'ancien ministre de l'Ecologie avait pourtant précédemment affirmé que les nouveaux adhérents avaient afflué depuis le début de la crise à l'UMP, notamment en provenance du parti de droite. Il avait également voulu incarner le "leadership de l'opposition". Le patron de l'UDI n'a pas souhaité non plus commenter le conflit qui mine le premier parti d'opposition depuis le 18 novembre. "Ce n'est pas un spectacle gracieux, je ne suis pas là pour en rajouter, ce n'est pas mon problème."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.