VIDEO. Absentéisme des députés : pourquoi les annonces de François de Rugy ne changeront rien

Pour lutter contre l’absentéisme à l’Assemblée, François de Rugy a tapé du poing sur la table. “Je proposerai que l’on applique strictement les règles de sanctions financières pour celles et ceux qui seraient des multirécidivistes de l’absence”, a annoncé le président de l'Assemblée nationale sur BFMTV le 4 février. Appliquer le réglement pour mieux garnir l’Hémicycle ? Vous allez voir que derrière l’effet d’annonce, cela ne changera… pas grand-chose.

Voir la vidéo

“Moi je dis : ça, c’est fini” tonne François de Rugy sur les plateaux TV. "Ça", c'est un Hémicycle quasi vide, des députés absents pendant le vote d’un texte important. Pour y remédier, le président de l'Assemblée compte durcir l’article 159 du règlement de l’Assemblée.

Il prévoit que les députés présents à moins de ⅔ des  scrutins publics paient une amende. François de Rugy la fixe à 4320 €… mais seulement pour les votes dits solennels, les plus importants.

"De Rugy fait du bruit avec sa bouche" (Alexis Corbière)

Au fait : combien de votes solennels se sont tenus depuis le début de la session parlementaire ? Seulement 12, sur un total de… 280 scrutins publics ! Bref, une goutte d’eau et pas franchement de quoi repeupler l’Hémicycle.

“On est dans une entreprise de communication qui ne sert pas à grand-chose”, dénonce Olivier Faure, le nouveau premier secrétaire du PS et patron des députés socialistes. “De Rugy fait du bruit avec sa bouche : c’est nul, ça ne règlera pas le problème.”, abonde Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis.

Une mesure qui concerne... 2 députés

Alors, combien de députés seraient sanctionnés, car trop absents aux votes solennels ? Des dizaines, des centaines ? Non : seulement 2, sur 577.

José Évrard, présent seulement 4 fois sur 12. Et M’Jid El Guerrab, 6 votes sur 12. Mais celui qui est mis en examen pour “violences volontaires” avec un casque de scooter avance une excuse. “M’Jid El Guerrab a fourni à l’Assemblée un certificat médical lié à une stress post-traumatique aiguë après l’affaire de l’altercation, fait savoir son entourage. C’est ce qui lui a fait manquer 3 votes solennels en octobre dernier.”

De nouvelles propositions en juin

Pour encourager les députés à être plus présents, l'Assemblée a mis en place un groupe de travail composé d'une dizaine d’élus de tous bords. Il travaille à quelques propositions.

“De la même façon qu’au Parlement européen, on pourrait avoir d'un côté les semaines de travail en commissions, et de l'autre les semaines de séances et de débats dans l’Hémicycle, avance Delphine Batho, membre du groupe de travail et députée PS des Deux-Sèvres. Parce que le caractère simultané des débats fait que c’est impossible d’être et en séances, et en commissions, et en auditions, et dans la circonscription.”

Les députés remettront leur copie à François de Rugy en juin. Leurs idées seront-elles plus efficaces pour lutter contre l’absentéisme ? Ça ne devrait pas être trop difficile...