Valls : l'accord sur la rémunération des fonctionnaires "s'appliquera"

Le Premier ministre a annoncé mercredi que l'accord sur la rémunération des fonctionnaires négocié depuis un an "s'appliquerait", même s'il n'a pas obtenu l'accord de syndicats représentant au moins 50% des voix, du fait notamment du refus de la CGT.

(Manuel Valls © Maxppp)

Le projet d'accord sur l'avenir de la fonction publique approuvé par six organisations syndicales s'appliquera à l'ensemble des fonctionnaires, a annoncé mercredi Manuel Valls, alors que le texte est fragilisé par son rejet par la CGT.

"Face à une situation inédite, il faut sans doute une décision exceptionnelle. (...) Nous avons décidé, avec Marilyse Lebranchu (ministre de la Fonction publique), que l'accord approuvé par six organisations syndicales s'appliquerait à l'ensemble des fonctionnaires ", a déclaré mercredi matin le Premier ministre chez nos confrères de France Inter.

"Face à une situation inédite, il faut sans doute une décision exceptionnelle" - Ecoutez Manuel Valls
--'--
--'--

"Nous ne voulons pas avec la ministre de la Fonction publique que ce progrès, le résultat d'un an de négociations, soit bloqué par le refus de s'engager de certains ", a dit le Premier ministre. "Nous avons décidé avec Marylise Lebranchu que l'accord approuvé par six organisations syndicales s'appliquerait à l'ensemble des fonctionnaires ". "L'immobilisme dans notre pays n'est pas possible ", a ajouté Manuel Valls. "Le gouvernement prend ses responsabilités, il ne peut pas y avoir d'immobilisme ".

Et Marylise Lebranchu d'insister, dans un communiqué, sur cet accord qui "comporte des mesures de progrès indéniables pour la fonction publique, qu’il modernise en rendant les carrières plus attractives, en améliorant les niveaux de rémunération à l’embauche et en fin de carrière, en résorbant les inégalités entre fonctions publiques, entre les femmes et les hommes et en favorisant les mobilités. L’accord prévoit également une meilleure affectation des fonctionnaires sur l’ensemble des territoires, y compris dans les territoires les moins attractifs, qu’ils soient urbains, péri-urbains ou ruraux"

Le texte vise à rendre les carrières plus attractives, en proposant de revoir d'ici 2020 toutes les grilles de rémunération dans la fonction publique. Du jamais vu depuis l'accord Durafour de 1990.

Dans le détail, en 2020, un fonctionnaire de catégorie C touchera, en début de carrière, 500 euros brut de plus par an ; la hausse va jusqu'à 1.889 euros pour la catégorie A. En fin de carrière, catégorie C et catégorie A auront touché 2.111 euros de plus par an.