VIDEO. La famille socialiste ouvre ses travaux à La Rochelle dans la désunion

L'universite d'été du PS à la Rochelle (Charente-Maritime) a démarré, entre doutes et contestations, vendredi 29 août.

SOPHIE BRUNN ET OLIVIER GARDETTE - FRANCE 2

Ambiance morose chez les militants socialistes. Désunie, ébranlée par une grave crise gouvernementale, la "famille" socialiste a ouvert son université d'été à La Rochelle (Charente-Maritime), vendredi 29 août. Les "états généraux du socialisme" ont été lancés. Ils sont censés redéfinir la carte d'identité d'un parti traversé par de multiples fractures.

Des militants désorientés

Que ce moment soit celui de "la célébration des idées et de l'amitié socialistes ! ", a exhorté le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, en ouvrant les débats vendredi après-midi. Mais dans les allées, difficile de trouver des soutiens à François Hollande. Le discours de Manuel Valls devant le Medef, le débat sur les 35 heures, le détricotage de la loi Duflot, beaucoup de militants ont été désorientés par le virage libéral du gouvernement Valls 2. Seuls les ministres présents, à l'image de Stéphane Le Foll sont là pour prêcher la bonne parole et rappeler la "cohérence" de la politique engagée.

C'est dans cette ambiance que les deux anciens ministres, Arnaud Montebourg et Benoit Hamon, qui avaient réclamé une inflexion de la politique économique, ont fait leur arrivée. Samedi, les frondeurs doivent se réunir, histoire de montrer les muscles et surtout de se compter. 

L\'ex-ministre de l\'Economie Arnaud Montebourg arrive à la Rochelle (Charente-Maritime) pour l\'université d\'été du Parti socialiste, vendredi 29 août 2014.
L'ex-ministre de l'Economie Arnaud Montebourg arrive à la Rochelle (Charente-Maritime) pour l'université d'été du Parti socialiste, vendredi 29 août 2014. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)