Une primaire de gauche début décembre

Les frondeurs du PS, les écologistes et les communistes visent la première quinzaine de décembre pour organiser leur primaire avec ou sans le Parti socialiste.

(Le député socialiste frondeur Christian Paul, un des instigateurs de la primaire à gauche © MaxPPP)

"La primaire est à portée de main ", se réjouit le député socialiste de la Nièvre, Christian Paul. Le chef de file des frondeurs a convenu d’une date avec ses amis d’Europe écologie-Les Verts (EELV) et du Parti communiste français (PCF) "la première quinzaine de décembre, c’est la date idéale ".

La grande question c’est avec ou sans François Hollande ? "Le président a demandé à entrer dans la discussion ", assure l’un des négociateurs. Quid d’une autre candidature chez les socialistes ? "Il peut y en avoir plus d’une ", dit un député frondeur. "Arnaud Montebourg par exemple. "

Et si le chef de l’Etat joue jeu de la primaire ? Eh bien cet élu est sûr de lui : "J’ai parié avec Jean-Christophe Cambadélis que le candidat alternatif l’emporterait sur François Hollande ".