Cet article date de plus de dix ans.

Un tweet qui fait du bruit

Le tweet de Valérie Trierweiler fait la une des radios ce matin. A croire que la campagne électorale se limite à cela. Les politiques rechignent à commenter mais l'insistance est telle qu'ils sont bien obligés de se plier à l'exercice.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Le tweet de Valérie Trierweiler fait la une des radios ce matin. A croire que la campagne électorale se limite à cela. Les politiques rechignent à commenter mais l'insistance est telle qu'ils sont bien obligés de se plier à l'exercice.

Le commentaire de Delphine Batho, la ministre déléguée à la justice et proche de Ségolène Royal, était bien sûr très attendu. C'est elle qui succède à Ségolène Royal sur la circonscription des Deux-Sèvres. La seule chose qui compte à ses yeux, c'est que les électeurs puissent s'exprimer librement

Pour François Rebsamen, le maire socialiste de Dijon, Valérie Trierweiler est simplement sortie de son rôle.

Marisol Touraine la ministre trouve que l'importance que prend ce tweet est disproportionnée. Elle ne pense pas que la compagne de François Hollande ait voulu contredire le Président.

Nathalie Kosciusko-Morizet est la victime indirecte de ce "Dallas" médiatico-politique. Jean-Jacques Bourdin, le journaliste de RMC Info évoque maladroitement le suicide du frère de l'ancienne ministre. D'une voix blanche elle s'indigne de cette incursion dans sa vie privée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.