Le retour de Sarkozy est une mauvaise chose pour 55% des Français

Par ailleurs, pour deux Français sur trois, Nicolas Sarkozy n'a pas changé.

Portrait de Nicolas Sarkozy, pris le 10 avril 2012 lors de la dernière campagne présidentielle.
Portrait de Nicolas Sarkozy, pris le 10 avril 2012 lors de la dernière campagne présidentielle. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique est une "mauvaise chose" pour la vie politique française pour 55% des Français, 44% d'entre eux jugeant au contraire que c'est une "bonne chose", selon un sondage Odoxa réalisé pour I-Télé et Le Parisien-Aujourd'hui en France.

"Cet accueil bien frais est causé par le rejet massif des sympathisants de gauche qui estiment à 87% que c'est une mauvaise chose, même si les sympathisants de droite sont enthousiastes ('bonne chose' à 73% dont 85% à l'UMP)", selon l'institut Odoxa, qui a réalisé l'enquête d'opinion. Par ailleurs, pour 67% des sondés, Nicolas Sarkozy "n'a pas changé", tandis que 33% jugent l'inverse.

Le plus à même de redresser la France

Paradoxalement, si une majorité de Français ne souhaite pas son retour, à la question visant à savoir qui, de Nicolas Sarkozy ou de ses rivaux, est le plus à même de redresser la France, le candidat à la présidence de l'UMP l'emporte face à Marine Le Pen (64% Sarkozy, 28% Le Pen), François Hollande (60% Sarkozy, 32% Hollande) et Manuel Valls (51% Sarkozy, 43% Valls).

L'enquête d'Odoxa a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogé par Internet ce vendredi.