DIRECT. Suivez les réactions à la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP

L'ex-président de la République a officialisé, via un message posté sur son compte Facebook vendredi, son retour en politique, après des mois de faux suspense.

Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature à la présidence de l\'UMP, sur Facebook, vendredi 19 septembre 2014. 
Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature à la présidence de l'UMP, sur Facebook, vendredi 19 septembre 2014.  (REUTERS / CHRISTIAN HARTMANN)
Ce qu'il faut savoir

"Je suis candidat à la présidence de ma famille politique." Nicolas Sarkozy a publié un message, vendredi 19 septembre, sur son compte officiel Facebook pour annoncer sa candidature à la présidence de l'UMP, dont l'élection doit se tenir en novembre

La fin d'un faux suspense savamment entretenu. Il affirme désormais avoir "pu prendre le recul indispensable pour analyser le déroulement de (son) mandat", qui s'est terminé le 6 mai 2012.

"J'aime trop la France, je suis trop passionné par le débat public et l'avenir de mes compatriotes", a-t-il écrit pour justifier sa démarche. et si la présidentielle de 2017 semble être dans son viseur, il affirme, pour l'instant, vouloir s'atteler à une refondation de sa "famille politique", l'UMP, et lance un appel au rassemblement. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SARKOZY

11h26 :  @plop : Oui en effet, Nicolas Sarkozy répondra aux questions de Laurent Delahousse sur son retour en politique dimanche soir. Il expliquera pourquoi il revient sur la scène politique.

11h26 : Est-il vrai que Sarkozy sera l'invité du 20h de France 2 dimanche ?

11h06 : "Pour nous, c'est un soulagement de le voir revenir."

 L'ex-ministre Nadine Morano se dit satisfaite du retour de Nicolas Sarkzoy dans une interview accordée à L'Est républicain, mis en ligne sur sa page Facebook.

10h21 :  Cette fois, ça y est : Nicolas Sarkozy est candidat à la présidence de l’UMP dans le but de préparer au mieux la primaire 2016, l’élection qui désignera le candidat du parti pour la présidentielle de 2017. Mais au sein de l'UMP, il ne fait pas encore l’unanimité sur son nom.

Notre journaliste Clément Parrot dresse le portrait de ses rivaux.


(PASCALE BOUDEVILLE / FRANCETVINFO)

09h23 :  Et Libération revient sur ce retour prévu de longue date.


09h22 :  Pour La Montagne, Nicolas Sarkozy est au centre de l'arène.


09h18 :  Le retour de l'ex-président de la République est justement à la une des journaux du jour. Pour Le Parisien-Aujourd'hui en France, il est déjà en campagne.


09h16 :  C'est vrai que depuis son départ, le pays se porte tellement mieux...

09h15 :  un des rares en qui j'ai confiance,il est calme, pondéré et réfléchi, sans bling_bling un bon père de famille pour sauver les pays et la France

09h13 :  Retour pour faire la même chose ? Contenter uniquement les plus nantis et ses amis du CAC 40 ? Qu'il reste où il est on ne veut plus de lui.

09h13 :  Dans les commentaires, vous réagissez encore à la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP, avec plus ou moins de satisfaction. Voici quelques-unes de vos réactions.

23h36 : Le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique est une "mauvaise chose", pour 55% des Français, d'après un sondage Odoxa pour Le Parisien. Un autre sondage réalisé par Opinion Way, et publié par Le Figaroavance que la moitié des sympathisants de droite veulent qu'il se positionne à nouveau sur la ligne politique de 2012.
(KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

21h52 : Les réactions au retour de Nicolas Sarkozy continuent à s'accumuler. Ses soutiens sont enthousiastes, et ses opposants, comme le député RBM Gilbert Collard, beaucoup plus critiques.

21h15 : Nicolas Sarkozy a annoncé aujourd'hui sa candidature à la présidence de l'UMP. Equipe, QG de campagne, déplacements, stratégie, francetv info détaille son dispositif de campagne.


(JOEL SAGET / AFP)

20h58 : "La question est de savoir si les hommes changent. En général, ils ne changent pas dans leur nature profonde. Mais on verra."

Interviewé dans l'édition de Sud Ouest à paraître demain, François Bayrou est, pour l'heure, dubitatif quant au retour de Nicolas Sarkozy. Il a ainsi estimé que sous sa présidence, "l'apaisement n'était pas à l'ordre du jour".

21h01 : "Il est parti en laissant la France en mauvais état et l'UMP en mauvais état aussi. (...) Il a peut-être un avenir politique, (...) il a aussi un avenir judiciaire parce que son nom est cité dans beaucoup d'affaires. Il est présumé innocent, c'est clair, mais c'est à lui de pouvoir concilier, s'il y arrive, son avenir judiciaire éventuel et son avenir politique."
Première réaction d'un membre du gouvernement à l'annonce du retour de Nicolas Sarkozy. André Vallini, interviewé sur LCP, insiste sur les mises en cause judiciaires qui visent l'ex-président.

20h13 : "Que le débat commence." Bruno Le Maire, rival de Nicolas Sarkozy pour prendre la tête de l'UMP, a envie d'en découdre avec l'ancien chef d'Etat.


(FRANCE 3)

19h40 :  Alain Juppé a réagi ce soir à l'annonce de la candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP. Le maire de Bordeaux, prétendant à la candidature UMP pour 2017 , appelle l'ancien chef de l'Etat à respecter ''l'engagement d'organiser des primaires ouvertes".


(DAVID BASIER et PHILIPPE DUMAIL - FRANCE 2)

19h18 :  J'ai ruiné la France, j'ai perdu toutes les élections, j'ai mis sur la paille mon parti, je vais vous sauver.

19h17 : C'est vraiment du réchauffé, et donc le retour de la brochette de bons à rien...et bien non merci on les a déjà vu aux manettes !!!!!!!!!!!!!!

19h16 : Avec Sarkozy, le débat va s'accélérer, le PS va avoir une discussion plus compréhensible et plus précise. Les arguments devront être plus étoffés.

19h15 : On l'attendait et il est là ! Merci ! Un renouveau est en route pour tous les Français qui retrouveront petit à petit leur vraie France ! Les pays voisins de la France sont très heureux !

19h15 : Vous êtes toujours nombreux à commenter le retour de Nicolas Sarkozy. Certains s'en réjouissent, d'autres sont plus acerbes.

19h13 : Nicolas Sarkozy a-t-il changé ? Pas vraiment pour deux Français sur trois, selon un sondage Odoxa réalisé pour Le Parisien, CQFD et i-Télé. D'après l'étude, 55% des sondés considèrent également son retour, officialisé aujourd'hui, comme "une mauvaise chose". En revanche, l'ex-président est jugé comme celui qui est "le plus à même de redresser le pays".

18h58 : "Je vais faire attention à deux choses, d'abord l'esprit de rassemblement droite et centre, et l'engagement d'organiser des primaires ouvertes. Pour le reste, chacun a ses idées et ses propositions."


 Nicolas Sarkozy n'aura pas la partie facile pour prendre la tête de l'UMP. L'un de ses plus sérieux adversaires, Alain Juppé, met en garde l'ancien chef de l'Etat sur le respect de "primaires ouvertes" pour élire le prochain président du parti. Sur Twitter, le bras-droit du maire de Bordeaux (Gironde) commente à sa façon le retour de l'ex-président.

18h50 : A peine sa candidature officialisée, ils ont affiché leur enthousiasme. Brice Hortefeux, Laurent Wauquiez, Christian Estrosi et Nathalie Kosciusko-Morizet, ont réagi au retour de Nicolas Sarkozy en politique après une réunion avec le nouveau candidat à la direction de l'UMP.


(FRANCE 2)

18h23 : Sur Twitter, le Parti socialiste contre-attaque après l'annonce du retour de Nicolas Sarkozy. Jean-Christophe Cambadelis, le Premier secrétaire du PS, prédit un difficile retour à la réalité pour l'ancien chef de l'Etat.

18h14 : Après plusieurs mois de faux suspense, Nicolas Sarkozy a annoncé son retour sur la scène politique, en officialisant ce soir sa candidature à la présidence de l'UMP. Et l'ancien chef d'état ne revient pas seul. Notre journaliste Bastien Hugues donne un coup de projecteur sur son nouvel entourage.


 (LIONEL CIRONNEAU / AP / SIPA)

17h50 : "Nicolas Sarkozy n'échappera pas à son bilan, ça sera son boulet."

Le patron du PS voit d'un mauvais œil le retour de l'ex-président. "Nul doute que [Nicolas Sarkozy] voit dans sa candidature à la tête de l'UMP (...) le moyen d'échapper ou d'éloigner les affaires", estime-t-il.

17h28 : Même toile de fond, même peintre, même peintures, même pinceaux.Le tableau n'a rien d'original

17h27 : Le même boxon qu'en 2012 et depuis 2012... On est quand même dans un pays qui fait peur à voir...

17h27 :  Il se présente comme candidat pour la présidence de l'UMP. A lire certains commentaires, il est déjà président de la république. Cool, il reste 3 ans.

17h27 :  Vous continuez de réagir à la candidature de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP

17h10 : Il y a ceux qui s'insurgent et ceux qui refusent de commenter. Le député PS Pascal Terrasse, taquin, laisse à François Fillon le soin de commenter le message de Nicolas Sarkozy, rapporte France Bleu Drôme Ardèche. 

17h00 : "Une tribune particulièrement creuse, pas de sincérité, c'est un retour qui n'en est pas un."

Florian Philippot a réagi sur i-Télé à la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy pour prendre la tête de l'UMP. Pour lui, "on peut tromper les électeurs une fois, mais pas 10, 20, 30 fois".

16h56 : Selon le journaliste politique de France 2, Guillaume Daret, NKM, Christian Estrosi ou encore Brice Hortefeux feront partie de l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy.

16h51 : Il n'y a pas que sur Facebook que Nicolas Sarkozy a publié son texte. Son compte Twitter s'est lui aussi animé : tous les extraits de son message ont été postés les uns après les autres.

16h44 : Il n'a honte de rien Nicolas Sarkozy avec toutes les casseroles qu'il traîne derrière lui et dans l'état qu'il a laissé la France en 2012...

16h44 : J'en suis très satisfait et je n'en avais jamais douté.

16h43 : Ce sont surtout les médias qui entretenaient le "faux suspense". On peut se réjouir de cette annonce de Nicolas Sarkozy : nous aurons enfin une personne qui connaît son boulot... et non une personne qui ne sait pas où elle va (vous voyez de qui je veux parler ?)

16h43 : Pour quel type de sauveur se prend donc ce monsieur qui, en 2012, n'a pas su se faire réélire ? Monsieur Sarkozy, de grâce, n'ajoutez pas le ridicule à votre incompétence...

16h54 : Nouvelle session de vos commentaires après l'annonce du retour en politique de Nicolas Sarkozy sur Facebook. Ils sont pour le moins contrastés. 

(VALERY HACHE / AFP)