"Tu vas te calmer", "comment tu me parles ?" : la discussion houleuse de Morano et Sarkozy

L'ex-ministre et le nouveau président de l'UMP se sont disputés au siège du parti, relate "Le Canard Enchaîné". Nadine Morano lui reproche de ne pas vouloir lui confier un poste assez prestigieux.

Nicolas Sarkozy et Nadine Morano, le 17 mai 2011.
Nicolas Sarkozy et Nadine Morano, le 17 mai 2011. (LIONEL BONAVENTURE / POOL)

On savait que leur rencontre s'était mal passée. Dans son édition à paraître mercredi 17 décembre, Le Canard enchaîné retranscrit la discussion houleuse entre Nicolas Sarkozy, le nouveau président de l'UMP, et Nadine Morano, son ancienne ministre lorsqu'il était chef de l'Etat.

Le rendez-vous a eu lieu le 9 décembre, au siège de l'UMP, à Paris. Nicolas Sarkozy lui propose un poste de secrétaire nationale de l'UMP chargée de la formation professionnelle et de l'apprentissage. Estimant qu'une telle proposition est une "rétrogradation", Nadine Morano refuse. Le ton monte.

"Je t'ai nommée ministre contre tous ces connards"

"Quoi ? Tu me dis non ?", s'énerve Nicolas Sarkozy. "Tu vas te calmer un petit peu", lui ordonne la députée européenne. Ils partent alors s'isoler dans un bureau, mais l'échange est trop vif pour rester discret.

"Tu te rends compte ? Comment tu me parles, alors que j'ai tout fait pour toi ?", hurle Nicolas Sarkozy. "Je t'ai nommée ministre contre tous les connards qui ne voulaient pas que tu entres au gouvernement. Je me suis battu pour que tu sois tête de liste aux européennes dans l'Est. Je leur ai dit à tous, à Baroin, à Accoyer : 'Ne touchez pas à Morano, parce que si vous touchez à elle, c'est moi que vous attaquez'. Tu sais, il y en a beaucoup qui ne t'aiment pas à l'UMP."

"Et toi, tu crois que tout le monde t'aime à l'UMP ?", contre-attaque Nadine Morano. Celle qui a longtemps défendu le retour de son champion est blessée. Trésorière de l'Association des amis de Nicolas Sarkozy, elle rappelle au nouveau président de l'UMP son engagement. "Je t'ai toujours soutenu. Donc tu as peut-être été là pour moi, mais j'ai aussi été là pour toi. Match nul."

"Ecoute Nicolas, j'ai dit ce que j'ai dit. Ça suffit !"

Mais Nicolas Sarkozy n'a visiblement pas apprécié les dernières sorties médiatiques de Nadine Morano à son encontre. Questionnée en novembre sur la prise de position du nouveau président de l'UMP en faveur de l'abrogation de la loi sur le mariage homosexuel, elle a rappelé qu'elle ne partageait pas cet avis, ajoutant qu'à l'UMP, "nous sommes nombreux à ne pas être sur cette ligne d'abrogation de la loi Taubira". 

Le patron de l'UMP lui reproche aussi d'avoir affirmé qu'Alain Juppé, son rival attendu pour les primaires de 2017, était "un homme d'Etat""Ecoute Nicolas, j'ai dit ce que j'ai dit. Ça suffit !"lui répond Nadine Morano. "Moi, je ne peux rien dire, alors que ta coqueluche montée sur échasses peut se permettre de tout dire", affirme-t-elle en référence à Nathalie Kosciusko-Morizet. Nicolas Sarkozy ne semble pas apprécier la façon dont Nadine Morano qualifie sa vice-présidente. En pétard, il quitte la salle.