VIDEO. Mis en cause dans un livre, Jean-Christophe Lagarde dénonce "270 pages de mensonges, de calomnies, de diffamations"

La journaliste de l'AFP Eve Szeftel accuse le patron de l'UDI d'avoir pactisé avec un membre du "gang des barbares" quand il était le maire de Drancy.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"C'est un tissu d'âneries", a dénoncé le député de Seine-Saint-Denis et patron de l'UDI Jean-Christophe Lagarde jeudi 20 février sur franceinfo après la publication d'un livre de la journaliste de l'AFP Eve Szeftel qui l'accuse d'avoir pactisé avec un membre du "gang des barbares" quand il était le maire de la ville.

"270 pages de mensonges"

"Ce serait grave si c'était vrai, commente Jean-Christophe Lagarde. Sauf qu'il y a 270 pages de mensonges, de calomnies, de diffamations, qu'aucun journaliste en France ne cherche à vérifier, reprenant de façon hallucinante ce qu'elle raconte. C'est un tissu d'âneries".

"Hier elle était en train de raconter que Bobigny était devenue une ville islamiste. Qu'on ne pouvait pas une bière de la ville ni fumer de cigarette pendant le Ramadan. C'est n'importe-quoi ! Est-ce qu'il reste un journaliste d'investigation dans ce pays pour venir voir ce qu'il se passe ? Se rendre compte de la manipulation ?", interroge le député.

Cette femme a écrit un brûlot commercial, un tissu de mensonges, sous la dictée du candidat socialiste de Bobigny, [Fouad Ben Ahmed] dont elle est une intime.

Jean-Christophe Lagarde, député de Seine-Saint-Denis

à franceinfo

Le patron de l''UDI va "évidemment porter plainte, maintenant que le livre est sorti. Mais c'est dans 12 à 18 mois. Et il y a une élection municipale dans un mois. On m'a cloué au pilori sur l'ensemble des panneaux de France", s'indigne Jean-Christophe Lagarde.

Le livre d'Eve Szeftel fait aussi état de pratiques clientélistes dans des villes voisines dont Bobigny. "C'est une insulte à l'ensemble des habitants de Bobigny. Cela veut dire qu'ils votent sous la coupe des voyous ? Qu'une majorité d'habitants de cette ville sont des voyous ?", interroge-t-il. Il dénonce une enquête qui évoque "les musulmans comme s'ils votaient en fonction de leur religion et non de leur cerveau et de leurs convictions. Ce ne sont pas des sous-citoyens". "

On est en train d'essayer d'expliquer que les musulmans de Bobigny ont des accointances, une sympathie avec cet horrible crime [le meurtre d'Ilan Halimi]. Mais on est chez les fous !

Jean-Christophe Lagarde

L'intégralité de l'interview de Jean-Christophe Lagarde :

Le député de Seine-Saint-Denis et patron de l\'UDI Jean-Christophe Lagarde le 20 février sur franceinfo.
Le député de Seine-Saint-Denis et patron de l'UDI Jean-Christophe Lagarde le 20 février sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)