TV5 Monde piratée : "des terroristes déterminés" (Cazeneuve)

Après une cyberattaque menée mercredi soir, la chaîne francophone fonctionne au ralenti ce jeudi. Le piratage d’envergure, revendiqué par un groupe se réclamant de Daech, a été dénoncé par Manuel Valls. Trois ministres ont rendu visite à la direction de la chaîne jeudi matin.

(TV5 Monde, la chaîne, son site et ses comptes de réseaux sociaux piratés © Capture d'écran compte Facebook)

Ce jeudi, TV5 Monde se retrouve dans l’impossibilité d’assurer ses journaux et son site Internet reste en maintenance. La chaîne de télévision francophone qui diffuse dans le monde entier a été victime d’un piratage mercredi de la part d’un groupe se réclamant de Daech. Les écrans noirs ont été brutalement affichés vers 22H sur les onze chaînes, neuf généralistes et deux thématiques et la société de télévision interntaionale a perdu le contrôle de ses comptes sur les réseaux sociaux.

A LIRE AUSSI ►►►La chaîne TV5 Monde piratée par un groupe islamiste

Enquête de la DGSI

Signe que le gouvernement prend très au sérieux le piratage dont a été victime TV5Monde, trois ministres ont rendu visite à la direction de la chaîne jeudi matin. Les ministres de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Culture, se sont rendus au siège de la société, avenue de Wagram, dans le 17e arrondissement. Fleur Pellerin a annoncé une réunion avec les dirigeants des grands médias, les sociétés audiovisuelles et peut être celles de presse écrite.

De son côté, Bernard Cazeneuve a confirmé l'ouverture d'une enquête. Le ministre de l'Intérieur a précisé que le gouvernement était "déterminé " à combattre "des terroristes déterminés ". L'enquête va être menée par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) épaulée par la sous-direction antiterroriste et l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (Oclctic).

"Soutien total"

Avant la visite des ministres sur le site de TV5 Monde, le Premier ministre, Manuel Valls, avait dénoncé dans un tweet "une attaque inacceptable ".

La ministre de la Justice, Christine Taubira, a livré aussi sur Twitter son commentaire, en évoquant ceux qui n'aiment pas "la liberté d'expression".

La secrétaire d'Etat chargée du Développement et de la Francophonie, Annick Girardin, a qualifié ce piratage d'"écoeurant et lâche ".

Un fonctionnement très ralenti

En début de matinée jeudi, TV5 Monde a pu rétablir un "signal unique" sur l'ensemble de ses chaînes, mais en diffusant uniquement des programmes déjà enregistrés. La production et la diffusion des journaux restaient impossibles. La direction avait pu reprendre dans la nuit le contrôle de ses comptes Facebook et

. Avec le programme de secours, la chaîne fonctionne a minima et sans ses outils de communication habituels, comme les mails, puisque "le système informatique est bloqué " selon le Directeur des ressources humaines, Jean Corneil, cité par l'AFP. 

Selon le directeur de TV5 Monde, Yves Bigot, l'attaque "via les réseaux internet " est "sans précédent " pour la chaîne qu'il dirige et "sans précédent dans l'histoire de la télévison ".

Une revendication partielle

Qui se cache derrière les cyber-pirates ayant revendiqué l’attaque ? Un groupe se réclamant de Daech avait pris la main mercredi soir sur les comptes des réseaux sociaux de la chaîne. Des documents ont été notamment postés sur Facebook. Ils ont été présentés par les hackers comme étant des pièces d’identité et des CV de proches de militaires français impliqués ou engagés dans des opérations contre les terroristes djihadistes. L’authentification des documents n’a pas été certifiée.