Trois signes de la proximité d'Alain Delon avec Jean-Marie Le Pen

Alors que l'acteur a confié son soutien au Front national dans un quotidien suisse, francetv info revient sur l'amitié de longue date qui unit le comédien et le président d'honneur du FN.

L\'acteur Alain Delon à son arrivée à l\'Elysée, à Paris, pour un dîner d\'Etat, le 26 janvier 2012.
L'acteur Alain Delon à son arrivée à l'Elysée, à Paris, pour un dîner d'Etat, le 26 janvier 2012. (GONZALO FUENTES / REUTERS)

Il a longtemps laissé planer le doute. Mais le soutien d'Alain Delon au Front national est plus clair depuis son interview accordée au quotidien suisse Le Matin, mercredi 9 octobre. Francetv info rappelle trois épisodes montrant de la proximité de l'acteur avec le parti politique et son fondateur Jean-Marie Le Pen. 

Une amitié de longue date

"J'ai été élevé dans l'esprit du général de Gaulle", commence Alain Delon, invité de "Ce soir ou jamais", sur France 3, le 30 novembre 2010. "Ça ne m'a pas empêché d'être copain avec Le Pen. Ça fait jaser mais j'emmerde les gens. C'est mes amis", précise l'acteur. Et d'expliquer que ce lien remonte à "avant [que Jean-Marie Le Pen] ne soit député", soit il y a plus de 25 ans. 

Dès 1987, Alain Delon affirme : "L'extrême droite, c'est quand même la droite, et ça regroupe quelques millions de Français. (...) J'ai des points d'accord et des divergences avec monsieur Le Pen. (..) C'est un ami de longue date, je suis très sympathisant de monsieur Le Pen, point."

Le Pen se verrait bien incarné par Delon au cinéma

C'est le Mediascope qui le rappelle. Lors du 200e article de son blog vidéo, Jean-Marie Le Pen affirme qu'il se verrait bien incarner au cinéma par Alain Delon. "C’est lui qui me paraît avoir, physiquement et mentalement, et je dirais par le déroulement de sa vie, probablement le plus de facilités à m’interpréter." Et d'ajouter : "D’autant que ses opinions ne doivent pas être très, très éloignées des miennes, je crois."

L'acteur déclare sa flamme

"Le FN, comme le MCG à Genève [Mouvement citoyen genevois, qui prône la "priorité aux Genevois"], prend une place très importante et ça, je l’approuve, je le pousse et le comprends parfaitement bien", lance Alain Delon le 9 octobre. Et l'acteur de se satisfaire : "Depuis des années, Le Pen père et fille se battent, mais ils se battent un peu seuls. Là, pour la première fois, ils ne sont plus seuls. Ils ont les Français avec eux. C'est important." Pour le comédien, le Front national sera capable de passer des paroles aux actes "s'ils arrivent à avoir derrière eux un électorat solide".