"Toute personne raciste, fasciste ou violente sera attaquée par les Femen", déclare Inna Shevchenko

Trois Femen grimées d'inscriptions "Heil Le Pen" sur la poitrine ont interrompu et déstabilisé le discours du 1er mai de Marine Le Pen du balcon d'un hôtel voisin. Inna Shevchenko, l'une des principales activistes du mouvement Femen, témoigne.

(Inna Shevchenko, la leader des Femen © Reuters / Charles Platiau)

Ce 1er mai, le Front national avait réuni ses troupes à Paris pour le traditionnel défilé en l’honneur de Jeanne d’Arc. Mais le rassemblement a été perturbé par les Femen. Marine Le Pen, la présidente du FN, a été interrompu à deux reprises par trois Femen. Ces manifestantes ont fini par être brutalement évacuées par le service d'ordre du FN.

"Les 3 Femen ont été emmenées de manière assez violente et l'une d'entre elles a été frappée par un membre de la sécurité du FN avant que tout le monde ne soit emmené au commissariat. Les filles ont quelques bleus, mais nous savons qui nous avons en face et nous savons qu'ils peuvent devenir assez violents, " explique Inna Shevchenko, principale activiste du mouvement Femen.

Arielle, l'une des 3 Femen sur place, raconte comment elles ont été délogées.
--'--
--'--

Contre le fascisme

Réussir à perturber une réunion de l'extrême droite est une grande fierté pour les Femen. "Nous sommes encore plus satisfaits du résultat de cette action. Aujourd'hui, nous avions choisi de copier le style nazi et ainsi de transformer le drapeau du Front national en drapeau fasciste. L'objectif était de copier le style de Marine Le Pen et même d’aller encore plus loin, d'être plus direct, de montrer qui est Marine Le Pen, son vrai visage. Nous pensons que le FN et que tous les responsables politiques qui suivent ses idées sont des fascistes. "

 

"Toute personne, homme ou femme, qui véhicule des idées misogynes, racistes, fascistes ou violentes sera attaquée par les Femen. "

Des actions planifiées

Cette action était planifiée depuis quelques temps et elle n’était pas la seule. Une demi-heure avant 3 Femen avaient perturbé le dépôt de gerbe de Marine Le Pen au pied de la statue de Jeanne d'Arc. "Les Femen sont toujours là où on les attend mais aussi là où on ne les attend pas. On trouve toujours le moyen d'être là au bon moment et au bon endroit. Quand on prépare une action ce n'est pas quelque chose que l'on annonce en avance, " explique Inna Shevchenko, principale activiste du mouvement Femen.