Toulouse/Sondage : 74% des Français approuvent l’attitude de Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy a bien géré la situation. C’est ce qui ressort d’un sondage TNS Sofres pour qui 74% des Français approuvent l’attitude du président. Ils sont 56% à porter le même jugement sur François Hollande mais estiment qu'il y a eu récupération.

Nicolas Sarkozy au Palais de l\'Elysée, le 21 mars 2012.
Nicolas Sarkozy au Palais de l'Elysée, le 21 mars 2012. (FRANCOIS MORI / AFP)

Nicolas Sarkozy a bien géré la situation. C'est ce qui ressort d'un sondage TNS Sofres pour qui 74% des Français approuvent l'attitude du président. Ils sont 56% à porter le même jugement sur François Hollande mais estiment qu'il y a eu récupération.

Après les tueries de Toulouse et Montauban et la mort du coupable présumé Mohamed Merah, Nicolas Sarkozy, qui a annoncé le renforcement de l'arsenal pénal de lutte contre le terrorisme, pourrait mettre en avant, et à son avantage, le thème de la sécurité.

Nicolas Sarkozy a eu "l'attitude qui convient"

Et ce, d'autant plus que les Français ont apprécié la gestion des événements de la part du candidat UMP. Selon un sondage TNS Sofres pour i>Télé publié vendredi, Nicolas Sarkozy est apparu dans cette séquence avant tout à la hauteur de la fonction présidentielle (76%), attentif à ne stigmatiser aucune communauté (76%), et soucieux de l'unité nationale (72%).

72% de personnes interrogées estiment également qu'il a eu raison de demander une minute de silence dans les écoles, et 71% jugent qu'il a bien géré la crise.

Globalement, selon cette enquête d'opinion, trois quart des Français ont ainsi approuvé l'attitude de Nicolas Sarkozy face à ces drames. 41% des personnes interrogées ayant trouvé que le chef de l'Etat a eu "tout à fait" "l'attitude qui convient". A l'inverse, ils ne sont que 13% à émettre un jugement contraire.

Récupération politique

Quant à son principal rival dans la course à l'Elysée, le candidat du PS François Hollande, il bénéficie également d'un jugement plutôt positif (56%) sur l'attitude qu'il a adopté même si 26% des personnes sondées ne partagent pas cet avis.

Derrière ce binôme, Marine Le Pen (FN) recueille l'assentiment de 43% de personnes interrogées (contre 37% avis contraires et 20% sans opinion) et François Bayrou (Modem) de 41% d'entre elles (33% avis contraires et 26% sans opinion). Les avis sont plus partagés pour le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon (36% d'opinions favorables, 33% défavorables, 31% ne se prononcent pas) et la candidate d'EELV Eva Joly (27% d'opinions favorables, 34% défavorables, 39% ne se prononcent pas).

En revanche, les Français sont plus sceptiques face aux volontés politiques de récupération de ce drame. 41% des sondés estiment que Nicolas Sarkozy a tenté de récupérer ce drame dans la campagne présidentielle même s'il apparaît, aux yeux des Français, comme celui qui semble le mieux placé pour "assurer l'unité nationale" (28%), devant François Hollande (23%), François Bayrou (10%), Marine Le Pen (8%) et Jean-Luc Mélenchon (4%).