Cet article date de plus de neuf ans.

Taxer les importations pour sauver la Sécu ?

Le président a évoqué jeudi soir "la naïveté économique" de l'Europe.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"Le protectionnisme est une très mauvaise chose." Nicolas Sarkozy l'a assuré jeudi 27 octobre lors de son interview par Yves Calvi et Jean-Pierre Pernaut. Pourtant le Président a fait une sortie inattendue sur les importations.

Tout en se félicitant que la Chine place son argent dans l'euro, le président de la République a attaqué la politique économique du pays. "Il n'est pas possible, dans un monde ouvert, de continuer à recevoir des produits de pays qui font du dumping monétaire et social", a-t-il asséné.

S'"il n'est pas question de barrières douanières", Nicolas Sarkozy a tout de même ajouté qu'il faudrait "sans doute faire participer les importations" au financement de la protection sociale, sous la forme d'un dispositif de taxation de certains produits importés.  "L'Europe ne peut plus être la grande naïve" des échanges commerciaux, a-t-il conclu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.