Sondage TNS-Sofres : Nicolas Sarkozy ne parvient pas à combler son retard du second tour

Selon un sondage TNS-Sofres, François Hollande est en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle avec 31 % devant Nicolas Sarkozy (28%). Le président sortant serait toutefois nettement battu au second tour : 60 % contre 40 %.

Le dernier sondage du Nouvel Observateur
Le dernier sondage du Nouvel Observateur (ftv)

Selon un sondage TNS-Sofres, François Hollande est en tête des intentions de vote au premier tour de la présidentielle avec 31 % devant Nicolas Sarkozy (28%). Le président sortant serait toutefois nettement battu au second tour : 60 % contre 40 %.

Depuis une bonne semaine, les sondages sur les intentions de vote montrent un resserement de l'écart entre François Hollande et Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle. La dernière enquête de TNS-Sofres acte la diminution de cet écart observé par les autres instituts de sondage.

Le candidat socialiste obtiendrait 31 % des intentions de vote au premier tour, suivi de près par Nicolas Sarkozy (28%), selon cette étude réalisée pour i-Télé et Le nouvel Observateur.

Par rapport à la précédente enquête identique de cet institut (20 et 21 mai), M. Hollande est en hausse de 3 points, et M. Sarkozy de 4. A l'époque, M. Hollande n'avait pas encore été désigné candidat du PS au terme de la primaire organisé par ce parti.

L'écart se creuse au second tour

Derrière ce duo, la candidate du Front national, Marine Le Pen, arriverait troisième avec 16,5% des voix (-3,5 points), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) serait à 8% (+5), François Bayrou (MoDem) à 7% (+1,5) et Eva Joly (EELV) à 5% (-2).

Nicolas Dupont-Aignan et Dominique de Villepin atteindraient 1%, et tous les autres candidats, déclarés ou potentiels, 0,5% (dont Hervé Morin, Nouveau Centre, dernier en date à s'être déclaré).

Au second tour, M. Hollande serait élu avec 60% des voix contre 40% à M. Sarkozy. Les intentions de vote en leur faveur au mois de mai étaient respectivement de 58% et 42%.

Sondage réalisé les 25 et 26 novembre par téléphone auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, sélectionné par quota et représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus