Cet article date de plus de dix ans.

Sondage Ifop pour Match : Sarkozy recule pour la première fois depuis son entrée en campagne

Selon l'enquête quotidienne Ifop-Fiducial Paris Match, Nicolas Sarkozy perd un demi-point d'intentions de vote au premier et au second tour. Avec 26,5%, il reste proche de François Hollande à 28%, mais l'écart s'accroît.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Sarkozy et François Hollande (AFP)

Selon l'enquête quotidienne Ifop-Fiducial Paris Match, Nicolas Sarkozy perd un demi-point d'intentions de vote au premier et au second tour. Avec 26,5%, il reste proche de François Hollande à 28%, mais l'écart s'accroît.

"Il ne s'agit que d'un demi-point" de recul d'intentions de vote, souligne Paris Match dans l'analyse de son sondage Ifop-Fiducial publié mercredi 29 février. Mais d'un demi-point significatif.

Pour la première fois depuis l'officialisation de sa candidature, le 17 février dernier, Nicolas Sarkozy arrête de progresser dans les intentions de vote.

Le président sortant est crédité de 26,5 % de suffrages (-0,5%) au premier tour, contre 28% à François Hollande (stable). Au 2e tour, le match se joue à 44,5% pour Nicolas Sarkozy contre 55,5% pour son adversaire socialiste.

Dupont-Aignan devance Villepin

Marine Le Pen (18%) et François Bayrou (12%) restent au même niveau. Jean-Luc Mélenchon perd 0,5% point à 8,5%, Eva Joly progresse d'un demi-point à 3%.

Avec 1,5%, Nicolas Dupont-Aignan se réjouira sans doute de dépasser Dominique de Villepin (1%). Corinne Lepage, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou demeurent tous trois à 0,5%.

Hollande à 62% chez les actifs

Interrogés sur les souhaits de victoire, 38% souhaitent celle de François Hollande, 31% celle Nicolas Sarkozy et 23% "ni l'un ni l'autre".

Plus d'un tiers (35%) des sondés pensent que le candidat socialiste l'emportera, moins d'un quart (23%) que le chef de l'Etat actuel sera réélu. 62% des actifs voteraient pour le député de Corrèze alors que Nicolas Sarkozy est en tête chez les retraités (54%)

(Sondage Ifop-Fiducial-Paris Match sur 1187 personnes inscrites sur les listes électorales. Interview par questionnaire auto-administré en ligne du 24 au 29 février).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.