"Simone m’a sauvé la vie"

Ginette Kolinka a rencontré Simone Veil au camp d’Auschwitz (Pologne), où elles sont devenues amies. Elle décrit une jeune femme généreuse, au fort caractère.

Voir la vidéo
France 3

Ginette Kolinka a 19 ans en 1944, lorsqu’elle rencontre Simone Veil à Auschwitz. "C’était une jeune fille très belle. Je l’ai connue parce qu’on a travaillé ensemble. J’étais avec elle quand la kapo, qui était connue pour être la plus vache du camp, lui a dit : ‘Tu es trop belle pour être habillée comme ça’. Elle lui avait ensuite proposé de lui trouver un autre camp, moins dur, et de lui apporter une robe. Et Simone avait refusé".

Une jeune fille généreuse

Dans ce lieu de mort, Simone fait un cadeau inestimable à Ginette. "Elle m’a offert une robe, raconte son amie. Et j’ai l’impression que cette robe m’a sauvé la vie. J’avais dit à mon père et à mon petit frère de monter sur les camions. Quand j’ai appris que ceux qui étaient dans les camions partaient en fumée, je me suis sentie responsable de leur mort. J’avais plus le moral, on m’avait tout enlevé, et Simone me fait cadeau d’une de ses robes. Et je pense que cette robe a fait que je me suis sentie redevenir une jeune fille".

Le JT
Les autres sujets du JT
Ginette Kolinka a rencontré Simone Veil au camp d’Auschwitz (Pologne), où elles sont devenues amies. Elle décrit une jeune femme généreuse, au fort caractère.
Ginette Kolinka a rencontré Simone Veil au camp d’Auschwitz (Pologne), où elles sont devenues amies. Elle décrit une jeune femme généreuse, au fort caractère. (France 3)