Cet article date de plus de neuf ans.

Ségolène Royal fait son grand retour... et rate son train

Ségolène Royal, attendue jeudi après-midi à Dijon pour le premier conseil d'administration de la Banque publique d'investissement, a raté son train à une minute près. Le reporter de France Info était avec elle sur le quai de la gare de Lyon. La présidente PS de la région Poitou-Charentes doit être désignée jeudi à un des postes de vice-président de la BPI, signant ainsi son grand retour sur la scène politique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Son grand retour médiatique ne se sera pas passé comme prévu. Ségolène Royal est attendu jeudi en début d'après-midi à Dijon pour le premier conseil d'administration de la Banque publique d'investissement (BPI) où elle doit être désignée à un des postes de vice-présidence.

Un retour aux affaires du pays très commenté et très suivi. C'est donc en présence de nombreux micros et caméras que la présidente PS de la région Poitou-Charentes a raté jeudi matin le TGV qui devait l'emmener dans la capitale bourguignonne, avec les ministres Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg. Un journaliste de France Info était présent à ses côtés : 

"Ce n 'est pas grave, on va prendre le prochain, c'est un retour tranquille justement, on va continuer à préparer les dossiers comme ça ", a plaisanté Ségolène Royal sur le quai de la gare. "P ourquoi tant de mépris ? De dénigrement permanent ? Je pense que les Français sont fatigués de ces réactions politciennes médiocres, mesquines ", a-t-elle répondu face aux critiques.

"En fait tout cela était très calculé", a plaisanté Ségolène Royal

Certaines mauvaises langues politiques prétendent que la Banque publique d'investissement est la première marche pour devenir ministre de l'Économie. Ségolène Royal elle en rigole : "Non, c'est pour cela que je ne suis pas montée dans le train avec le ministre de l'Économie, pour pas qu'il y ait d'ambiguïté, en fait tout cela était très calculé ".

La présidente PS de la région Poitou-Charentes a finalement pu prendre le train suivant, vers midi. Et assister à la première réunion du conseil d'administration de la BPI.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.