Cet article date de plus de six ans.

Ségolène Royal désignée "ministre de l'année" par le Trombinoscope

Cet annuaire du monde politique décerne chaque année des prix aux personnalités qui ont marqué l'actualité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, le 15 janvier 2015, lors de sa cérémonie de vœux à la presse organisée à Paris. (  MAXPPP)

De tous les membres du gouvernement, c'est sans doute celle qui se démarque le plus. Ségolène Royal a été désignée, lundi 26 janvier, "ministre de l'année" dans le palmarès annuel du Trombinoscope. Cet annuaire du monde politique décerne chaque année des prix aux personnalités qui ont marqué l'actualité.

C'est qu'en 2014, la ministre de l'Ecologie s'est souvent démarquée du reste de ses collègues, quitte à faire des propositions surprenantes au regard de son poste. Outre l'enterrement fracassant de l'écotaxe poids lourds, elle a proposé en octobre la gratuité des autoroutes le week-end, avant de batailler deux mois plus tard contre l'arrêté préfectoral interdisant les feux de cheminée à foyer ouvert en Ile-de-France, malgré les études indiquant qu'il s'agit d'une source importante de pollution.

Une "véritable super ministre"

Un style que l'ancienne candidate à la présidentielle de 2012 n'a pas hésité à revendiquer dans une interview à Paris Match parue mi-mai. "Ceux qui veulent me museler se trompent. Oui, je parle. C'est ma liberté et je la garderai quoi qu'il arrive", avait-elle alors lancé. De quoi en faire, selon la journaliste Arlette Chabot, membre du Trombinoscope, une "véritable super ministre". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.