Cet article date de plus de dix ans.

Sarkozy : "Pourquoi ne pas reconnaître que l'immigration peut être un problème?

En meeting samedi à Bordeaux au terme d'une semaine éprouvante, qui a marqué son premier recul dans les sondages depuis son entrée en campagne, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours très marqué à droite sur l'immigration et la justice.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Nicolas Sarkozy à Bordeaux (3 février 2012) (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

En meeting samedi à Bordeaux au terme d'une semaine éprouvante, qui a marqué son premier recul dans les sondages depuis son entrée en campagne, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours très marqué à droite sur l'immigration et la justice.

Nicolas Sarkozy a commencé son discours à Bordeaux samedi en fustigeant la République "des haineux et les sectaires", qui s'étaient joints à Bayonne aux indépendantistes basques l'ayant chahuté le jeudi 1er mars.

Le chef de l'Etat sortant, candidat à sa réélection, a prononcé un discours où il a estimé qu'il fallait "réduire le nombre d'immigrés" sur le territoire et imposer "l'étiquetage des viandes selon la méthode d'abattage".

Il visait visiblement l'électorat du Front national. Marine Le Pen avait lancé une polémique en déclarant qu'était vendue en Ile-de-France de la viande halal non identifiée comme telle.

Principales déclarations de Nicolas Sarkozy à Bordeaux , samedi 4 mars:

Incident de Bayonne

"Dans la République, on n'empêche pas les autres de parler, on ne se comporte pas comme des voyous"

"Il y a une minorité silencieuse qui n'en peut plus de se taire face à ceux qui n'ont pas de leçons à donner."

"Honte à ceux qui considèrent qu'une campagne doit être une succession de coups bas. Jamais nous ne leur ressemblerons."

Droit de vote des étrangers

"Donner le droit de vote aux étrangers, séparer le droit de vote de la citoyenneté, de la nationalité, c'est porter atteinte à la République. C'est ouvrir la voie au vote communautaire. C'est mettre les maires sous la menace du chantage communautaire"

Immigration

: "Pourquoi ne pas reconnaître que l'immigration peut être un problème ? pourquoi mentir ?". Juste après : "l'immigration est un atout".

"Nous devons réduire le nombre d'immigrés sur notre territoire"

"Il faut mettre des conditions au regroupement familial : un travail, un logement décent, l'engagement à apprendre le français

Halal

"Reconnaissons à chacun le droit de savoir ce qu'il mange, hallal ou non. Je veux l'étiquetage des viandes selon la méthode d'abattage"

Tranche à 75%

"Quand on propose un taux d'imposition de 75% pour faire payer les riches et que l'on explique le lendemain que 'cela --je cite-- n'a pas vocation à rapporter un seul euro au budget de l'État', donc à faire payer un seul euro aux riches, je dis que c'est du cynisme"''La tranche d'imposition à 75 % c'est du cynisme, du mépris et de la tartufferie '

La République

"Dans la République, il n'y a pas de place pour les tricheurs, les fraudeurs et les profiteurs"

"Dans la République, il est légitime que les allocations familiales soient suspendues quand les enfants ne vont pas à l'école"

"Il n'y a pas de place pour la lutte des clans et pour la lutte des classes"

Justice

"Je propose que l'on élargisse la définition de la récidive"

"Je propose qu'un condamné ne puisse pas bénéficier d'une mise en liberté conditionnelle avant qu'il ait effectué au - les 2/3 de sa peine"

"Je propose d'instaurer le droit d'appel de la victime pour les décisions des cours d'assises, la détention provisoire et l'exécution des peines"

"Je souhaite que les jurys populaires soient généralisés à tous les tribunaux correctionnels"

"Je souhaite étendre les jurys populaires à la mise en détention provisoire et à l'application des peines"

"Je propose que l'obligation de réparer le dommage causé soit une priorité de la politique pénale des mineurs"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.