Sarkoleaks : des enregistrements pirates de Buisson dévoilés

Après les révélations du Point sur des enregistrements pirates de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, Le Canard enchaîné et le site Atlantico publient ce mercredi le récit et la version sonore de plusieurs de ces écoutes par son ancien conseiller Patrick Buisson. Il s'agit des coulisses de la préparation du remaniement de février 2011.

(Philippe Wojazer Reuters)

Fin février 2011. Dernières réunions à la Lanterne à Versailles le 26 puis à l'Elysée le 27 – dont le site Atlantico propose quatre enregistrements sonores, pour peaufiner le remaniement. "Remplacer (le Premier ministre François) Fillon par (Jean-Louis) Borloo, c'est grotesque ", déclare Nicolas Sarkozy lors de la réunion de la Lanterne. "Y'a qu'une seule  personne qui pourrait remplacer Fillon aujourd'hui, c'est Juppé. Je m'entends très bien avec Alain...Même si Fillon n'est pas décevant, il est comme on le sait."

Et le lendemain, et cette fois dans le Canard enchaîné, on apprend que Nicolas Sarkozy a envisagé de maintenir Brice Hortefeux au gouvernement, avant de renoncer alors que son fidèle lieutenant est déjà condamné pour injure raciste. Michèle Alliot-Marie, empêtrée dans ses contradictions en pleine révolution tunisienne, est elle remplacée par Alain Juppé aux Affaires étrangères. Gérard Longuet est nommé à la Défense. Un "choix batard " mais "on ne va pas revenir sur 2 ans d'erreurs et de sottises ", réagissent entre eux Patrick Buisson et Henri Guaino. 

" On n'a pas entendu ces connards de chiens ? "

Henri Guaino, la plume du président, avait lui fait acte de candidature pour le ministère de l'Intérieur... en vain. C'est Claude Guéant qui est nommé. Commentaire de Patrick Buisson lors d'une discussion avec le publicitaire Jean-Michel Goudard : "il nous aura bien servi sur les dossiers sensibles ".

Pour le reste, ce sont surtout des phrases assassines que l'on retiendra. Nicolas Sarkozy s'interroge après avoir enregistré son intervention télévisée pour le remaniement : "On n'a pas entendu ces connards de chiens qui aboyaient ?  Comprenez dans les jardins de l'Elysée... Réponse de Patrick Buisson : Tu parlais des journalistes ? "

Des ministres  "archinuls"   

Un peu plus loin, le même Patrick Buisson qualifie "d'archinuls " certains ministres : Michèle Alliot-Marie à nouveau, mais aussi Xavier Darcos et Roselyne Bachelot. Quant à Brice Hortefeux ? Il serait inhibé en matière d'immigration.

Dernier élément. Patrick Buisson fait passer la quasi-intégralité du discours non encore diffusé de Nicolas Sarkozy à Etienne Mougeotte, le patron du Figaro  en lui donnant des conseils pour le titre de l'article...