"Sans-dents" : François Bayrou défend François Hollande

Invité ce lundi matin de France Info, le président du Modem a jugé qu'une victoire du FN conduirait à "l'abîme". Et il a défendu le chef de l'Etat accusé de mépris pour les pauvres.

(François Bayrou reçu par François Hollande à l'Elysée en juin 2012 © REUTERS | Philippe Wojazer)

"J'ai parlé beaucoup dans ma vie avec François Hollande, avant qu'il ne soit président de la République et après, et pour ma part, je suis obligé de le dire, je n'ai jamais vu le moindre indice de cette méchanceté-là, de cette condescendance, de cette manière de regarder avec mépris qui que ce soit. Jamais je n'ai vu le moindre indice de cela. Et d'ailleurs peut-être si Valérie Trierweiler avait vu cela, peut-être n'aurait-elle pas vécu avec lui. Donc je prends cela avec beaucoup de prudence" a  affirmé François Bayrou.

"Sans-dents" : François Bayrou défend François Hollande
--'--
--'--

Un soutien ferme au président de la République apporté avec une phrase de précaution,  "je suis obligé de le dire", parce que François Bayrou sait que cette déclaration va hérisser une partie de la droite. D'autant que beaucoup à l'UMP n'ont  toujours pas pardonné le vote du président du MoDem pour François Hollande au second tour de la présidentielle. Même s'il a depuis été élu maire de Pau avec le soutien d'Alain Juppé et donc des voix de l'UMP.

A LIRE AUSSI ►►► Bayrou : une victoire du FN "nous précipiterait dans l'abîme"