"Républicains" : Sarkozy ironise sur le "moi président" d’Hollande

Lors de son meeting au Havre, Nicolas Sarkozy s’en est pris à François Hollande, "un président de la République qui n’a rien d’autre à faire qu’envoyer ses amis faire un procès" au futur parti "Les Républicains".

(Pour Nicolas Sarkozy, François Hollande a tenté d'instrumentaliser la justice © Maxppp)

L'UMP peut bien s'appeler "Les Républicains", en tout cas pour l'instant. La justice a refusé ce mardi de se prononcer en urgence sur une demande d'interdiction. Et lors d’un meeting au Havre, Nicolas Sarkozy a savouré cette petite victoire et s’en est violemment pris à François Hollande qu’il accuse d’avoir tenté d’instrumentaliser la justice. 

 

"Je savais qu’on allait en voir de belles avec ‘moi je’ (petit rappel de l’anaphore de François Hollande ‘moi président’). Mais il y a un truc que je n’avais pas prévu, c’est que ‘moi je’ voulait choisir le nom lui-même le nom de notre formation politique ", a lancé Nicolas Sarkozy. Ironisant, il a continué à évoquer président de la République : "Il s'est dit ‘c’est moi qui fixerait le nom du grand parti d’opposition ". Pour Nicolas Sarkozy, François Hollande, le parti socialiste et "les gens qui ne sont pas courageux " essayent de gagner "sur le tapis vert " et "vont devant les tribunaux pour obtenir ce qu’ils ne peuvent plus obtenir devant le peuple de France ". 

A LIRE AUSSI ►►► L’UMP pourra se rebaptiser "Les Républicains"

"Je n’avais pas prévu que ‘moi je’ voulait choisir le nom lui-même le nom de notre formation politique", ironise Nicolas Sarkozy en parlant de François Hollande
--'--
--'--