Nouveau gouvernement : Marine Le Pen trouve "anormal" que la nouvelle équipe n'ait pas déjà été nommée

"C'est particulièrement anormal lorsque l'on connaît la situation quotidienne des Français, [qui n'est] pas un long fleuve tranquille", avec notamment la hausse des prix, a affirmé la responsable d'extrême droite sur BFMTV.

Marine Le Pen lors d\'une conférence de presse à Paris, le 13 avril 2022.
Marine Le Pen lors d'une conférence de presse à Paris, le 13 avril 2022. (EMMANUEL DUNAND / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Marine Le Pen a jugé jeudi 19 mai "anormal" que le président Emmanuel Macron n'ait pas encore désigné de gouvernement après la nomination, lundi, d'Elisabeth Borne au poste de Première ministre, au regard des difficultés rencontrées par les Français. "C'est particulièrement anormal lorsque l'on connaît la situation quotidienne des Français, [qui n'est] pas un long fleuve tranquille", avec notamment la hausse des prix, a affirmé sur BFMTV l'ancienne candidate du Rassemblement national à la présidentielle. Ce direct est désormais terminé.

Elisabeth Borne joue la montre. Face aux journalistes qui l'interrogeaient sur la composition du nouveau gouvernement, la Première ministre, en déplacement aux Mureaux (Yvelines), jeudi, a décidé de jouer la montre. "On veut la meilleure équipe, ne vous impatientez pas", a-t-elle lancé, précisant : "On y travaille et vous verrez !" "On ne va pas se mettre la pression", a-t-elle ajouté, assumant "vouloir prendre le temps nécessaire".

Il y avait un nom commun (la Nupes), il y a maintenant un programme. Depuis la fin de matinée de jeudi, les "insoumis", les écologistes, les socialistes et les communistes détaillent chacune des 650 mesures de leur socle commun en vue des législatives. Selon Jean-Luc Mélenchon, cela est le fruit de "l'événement historique" que constitue, à ses yeux, l'union des forces de gauche.

 Damien Abad se met en congé des Républicains. Le député LR, pressenti pour entrer au gouvernement, a aussi quitté la présidence du groupe à l'Assemblée. "Nos différences se sont accélérées ces dernières semaines avec les décisions du bureau politique et les choix de la présidentielle au second tour", justifie-t-il au Figaro.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

23h31 : 🔴🎥 Le long calvaire de Sophie Carnicer, candidate du #RN de #Belfort aux élections législatives lors d'un débat sur France 3.#Législatives2022 https://t.co/oZNHqa068h

23h30 : "Je connais pas trop (...) Je n'ai pas préparé (...) Je n'ai rien à dire, désolée." Sophie Carnicer, candidate RN dans la 2e circonscription du Territoire de Belfort n'a pas réussi à répondre à la plupart des questions qui lui étaient posées sur le plateau de France 3 Bourgogne Franche-Comté. Le 8 mai dernier, sa collègue Mélanie Fortier avait aussi été incapable de répondre à une question lors d'un débat sur France 3 Bourgogne.

23h06 : En février, Thierry Solère, conseiller d'Emmanuel Macron, a été mis en examen, entre autres, pour "détournement de fonds publics" et "trafic d'influence passif". Il est soupçonné d'avoir utilisé à des fins personnelles une partie de ses frais de mandat, entre 2012 et 2019.

Le député LREM Thierry Solère à l'Elysée, le 25 juin 2021. (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS VIA AFP)


(ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS VIA AFP)

23h02 : Selon nos informations, c’est Emmanuel Pellerin, avocat, qui est venu ce matin en préfecture pour déposer sa candidature en substitution, au nom de la majorité présidentielle.

23h36 : #LEGISLATIVES Thierry Solère ne sera pas candidat dans la 9e circonscription des Hauts-de-Seine pour la majorité, a appris le service politique de France télévisions auprès de la majorité.

22h57 : "Damien Abad a été poussé dehors", réagit sur franceinfo le député LR Pierre-Henri Dumont alors que le député de l'Ain a annoncé quitter la présidence du groupe LR à l'Assemblée nationale et se mettre "en congé" de son parti. "Tous les députés LR ont demandé qu'il quitte la présidence du groupe. Il n'avait plus le choix."

22h28 : Les Républicains vont investir un candidat face à Damien Abad dans l'Ain, après sa mise en congé du parti, a appris France télévisions. Julien Martinez, proche de Xavier Bertrand, conseiller municipal LR d'Oyonnax, sera son opposant.

22h13 : "Ce n'est pas un ralliement à Emmanuel Macron, c'est la volonté de faire carrière, de devenir ministre"

Le député de Moselle critique la décision de Damien Abad de quitter sa fonction de président du groupe LR à l'Assemblée nationale et de se mettre "en congé" du parti.

20h31 : Jean-Michel Blanquer a fait venir une chorale de Poitiers à son ministère, spécialement avant le changement de gouvernement, a appris franceinfo auprès d'un responsable de la formation. Mais l'annonce de ce changement tardant, ils sont repartis ce soir. Leur déplacement a coûté environ 3000 euros, financés par le rectorat de l'académie de Poitiers.

20h20 : Interrogée sur BFMTV sur ses ambitions politiques, Marine Le Pen a de nouveau répondu qu'elle ne serait "a priori" pas candidate à la présidentielle en 2027, "sauf circonstances exceptionnelles".

20h01 : On fait le point sur l'actualité :

• Le Congrès américain a débloqué une gigantesque enveloppe de 40 milliards de dollars pour l'Ukraine, nouvelle illustration du soutien promis par Joe Biden à Kiev. Suivez notre direct.

• Le compositeur grec Vangelis Papathanassiou, surnommé Vangelis, auteur notamment de la musique de 1492 : Christophe Colomb, Blade Runner, Les Chariots de feu est mort à l'âge de 79 ans.

Novak Djokovic, Rafael Nadal et le jeune phénomène espagnol Carlos Alcaraz, les trois principaux favoris, figureront dansla même moitié de tableau de Roland-Garros, qui débute dimanche.

Élisabeth Borne s'est refusée à toute "pression" pour former son gouvernement et assuré que cela prendrait "le temps" qu'il faudrait pour avoir "la meilleure équipe". Suivez notre direct.

19h29 : "C'est peut-être spontané de sa part, peut-être naïf comme défense, peut-être maladroit". Sur BFMTV, Marine Le Pen a réagi au geste de Gérard Vollory, candidat RN du Rhône aux législatives, qui a brandi une photo de sa femme noire sur le plateau de France 3 pour se défendre d'être raciste.

19h26 : "Je ne suis pas dans une logique de marchandage. Mon seul souci, c’est la France (...) Je n'ai aucun commentaire à faire sur la composition du gouvernement."

19h23 : Dans une interview au Figaro (article payant), Damien Abad précise "quitter sa fonction de président du groupe LR à l'Assemblée dans un souci de clarté, de cohérence et de responsabilité". "Je reste un homme de droite mais je ne me reconnais plus dans la démarche de LR", a-t-il ajouté. Son nom circule pour une entrée au gouvernement.




(bERTRAND GUAY / AFP)

19h17 : Le député Damien Abad quitte la présidence du groupe Les Républicains à l'Assemblée et se met en congé du parti.

18h05 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité en cette fin d'après-midi :

Première visite de Première ministre. Dans les Yvelines, Elisabeth Borne a rencontré des associations œuvrant en faveur de l'égalité des chances et de l'insertion des femmes. Interrogée sur l'annonce du nouveau gouvernement, elle a assuré que cela prendrait "le temps" qu'il faudrait pour avoir "la meilleure équipe". Suivez notre direct.

• A Kiev, au premier procès pour crime de guerre d'un soldat russe accusé d'avoir abattu un civil ukrainien, l'accusé âgé de 21 ans a demandé pardon à l'épouse du sexagénaire qu'il avait abattu au début de la guerre. Le parquet ukrainien a requis la prison à perpétuité, la peine maximale.

Cela fait trente-huit jours consécutifs que les températures dépassent les normales de saison. La France a ainsi enregistré un record printanier de chaleur, la précédente série similaire datant d'avril-mai 2020, annonce Météo France.

• Le manque de personnel dans les hôpitaux est critique, prévient le professeur Rémi Salomon. "On a un risque imminent de rupture de l'accès aux soins, alerte-t-il sur franceinfo. Partout, on manque de lits, on manque d'infirmières, on manque d'urgentistes."

17h39 : ✌🏻 Candidature déposée avec ma suppléante Farida Chikh en préfecture du Val-de-Marne.Les 12 et 19 juin, votons partout pour les candidat.e.s de la #NUPES pour appliquer notre programme dans le pays avec @JLMelenchon Premier Ministre ! 1 autre monde est toujours possible ! https://t.co/BI2Q1kj63l

17h39 : La suppléante de Mathilde Panot, députée du Val-de-Marne qui se représente sous les couleurs de la Nupes, est, effectivement, Farida Chikh. L'arrestation musclée e cette infirmière avait fait grand bruit lors de la grande manifestation parisienne des soignants le 16 juin 2020. Farida Chikh avait été maintenue au sol par plusieurs policiers pendant plusieurs minutes. Puis elle avait jeté des projectiles et fait des doigts d'honneur en direction de la police.

Condamnée en septembre 2021 pour "violences n'ayant pas entraîné d'incapacité temporaire de travail", Farida Chikh avait dû verser 300 euros de dommages et intérêts à deux policiers, sans entraîner d'inscription à son casier judiciaire, qui est donc toujours vierge.

17h38 : Une infirmière condamnée pour avoir jeté des pavés sur des CRS investie par NUPES? Est ce confirmé?

17h38 : @Jacques En effet, le député de la 4e circonscription du Puy-de-Dôme Michel Fanget (MoDem) a déposé sa candidature aux élections législatives malgré sa condamnation en appel à deux ans d'inéligibilité pour "complicité d'escroquerie" au préjudice de l'Assurance maladie. Il a formé un pourvoi en cassation. Mais en attendant, il doit exécuter sa peine d'inéligibilité, selon la clause d'exécution provisoire de la cour d'appel.

Il est reproché au député, 72 ans, également médecin, d'avoir procuré des arrêts maladie à un proche en conflit avec les organismes sociaux. "Sur le conseil de mes avocats, j'ai tout de même déposé ma candidature. Cette affaire est invraisemblable, alors que j'ai moi-même remboursé toutes les sommes dues", a déclaré le député à l'AFP.

17h31 : Pas d'affaire Fanget pour France info ? Député sortant qui se représente avec le soutien de '' en marche '' sauf qu'une peine d'inéligibilité a été rendue.Ceci dit ça devient d'un banal..

16h31 : "Le travail continue de manière sérieuse. Mais cela n'est pas une chose légère. Cela requiert du temps, des échanges de fond. Car il s'agit du gouvernement de la France."


Emmanuel Macron laisse lui aussi entendre que la composition du nouveau gouvernement ne sera pas annoncée tout de suite. A la question du journaliste de France Télévisions : "Connaîtra-t-on le gouvernement aujourd'hui ?", il a donc répondu que cela demande "du temps".

15h48 : Lui ne participera pas au nouveau gouvernement : Edouard Philippe le dit haut et fort dans le numéro de "Complément d'enquête" qui sera diffusé ce soir sur France 2. "On ne m'a rien proposé et ça me va très bien !", affirme l'ancien Premier ministre.




15h43 : "On a des choix importants à faire et on prendra le temps qu'il faut pour avoir la meilleure équipe."


Face aux journalistes qui l'interrogent sur l'annonce de la composition du nouveau gouvernement, la nouvelle Première ministre joue la montre. "On veut la meilleure équipe, ne vous impatientez pas", intime-t-elle, précisant : "On y travaille et vous verrez !". "On ne va pas se mettre la pression", ajoute-t-elle. Elisabeth Borne assume "vouloir prendre le temps nécessaire".

15h39 : "C'est notre responsabilité d'accompagner ces jeunes filles et ces jeunes femmes" dans leurs rêves.

En conclusion de son déplacement aux Mureaux (Yvelines), Elisabeth Borne se réfère à son "parcours" pour s'adresser à tous les jeunes et toutes les filles.

15h09 : J'ai toujours pris mes responsabilités et, une fois encore, je les prendrai : avec clarté et franchise. Je m'exprimerai dès ce soir dans les colonnes du @Le_Figaro .

15h09 : J’ai signifié à Damien Abad qu’il devait dès maintenant quitter ses fonctions de Président du Groupe Les Républicains https://t.co/qBF3GwKWLU

15h09 : Alors que Christian Jacob vient de demander à Damien Abad de quitter "dès maintenant" ses fonctions de président du groupe Les Républicains, l'intéressé réagit sur Twitter et annonce qu'il clarifiera sa position dans Le Figaro ce soir.

15h00 : "Il reste du boulot à faire."

Après avoir rencontré des responsables d'associations, Elisabeth Borne échange avec des membres du conseil municipal des enfants et conseil municipal des jeunes des Mureaux (Yvelines). Elle répond aux questions des participantes et affirme qu'il faut encore progresser sur l'égalité hommes-femmes et les salaires.

14h52 : Bonjour et @DioArturo. La question revient souvent dans les commentaires, mais impossible de vous dire quand la composition du nouveau gouvernement sera annoncée... Comme vous, on attend.

14h53 : Peut-on s'attendre à la composition du nouveau gouvernement aujourd'hui ? Merci

14h52 : Bonjour France Info Savez vous Quand connaîtra t on la composition du gouvernement svp ?Bravo pour votre travail et votre analyse

14h46 : Ne vous fiez pas à la Passation de pouvoir annoncée à 19h sur le YouTube du Ministère de Justice. "C'est un bug technique" explique le ministère. Les ministères se préparent à l'organisation des passations, mais personne ne sait quand le gouvernement sera prêt.@TF1Info@LCI

14h45 : Sur le compte YouTube du ministère de la Justice, un live "passation de pouvoir" est programmé pour 19 heures. Ne vous y fiez pas. "C'est un bug technique", explique le ministère.

14h28 : "Je lui ai demandé ce matin de sortir de l'ambiguïté" et "il m'a réclamé un délai supplémentaire pour attendre la composition du gouvernement", explique Christian Jacob. Il assure que LR ne peut pas "attendre le bon vouloir de Monsieur Macron de le prendre ou de ne pas le prendre au gouvernement".

14h28 : Le président des Républicains, Christian Jacob, demande à Damien Abad, au centre de spéculations sur un éventuel ralliement à la macronie, de "quitter ses fonctions" à la tête du groupe LR à l'Assemblée nationale.

14h16 : Elisabeth Borne est arrivée aux Mureaux (Yvelines). Elle est suivie des élus et parlementaires du département. Il s'agit de son premier déplacement en tant que Première ministre, afin de rencontrer des associations œuvrant "en faveur de l'égalité des chances" et de "l'émancipation" des femmes. Vous pouvez suivre son déplacement en direct sur notre site et le canal 27.


14h29 : Voici un nouveau point sur l'actualité en ce début d'après-midi :

Cela fait trente-huit jours consécutifs que les températures dépassent les normales de saison. La France a ainsi enregistré un record printanier de chaleur, la précédente série similaire datant d'avril-mai 2020, annonce Météo France.

"Je sais que vous ne pourrez pas me pardonner, mais je vous demande pardon", a lancé Vadim Chichimarine, à la barre du tribunal de Kiev où il comparaît. Premier soldat russe jugé pour crime de guerre en Ukraine depuis le début de l'invasion russe, le sous-officier de 21 ans avait reconnu hier avoir tué un civil ukrainien dans le nord-est du pays, le 28 février. Suivez notre direct.

• L'essentiel est-il bouclé ? Elisabeth Borne réalise son premier déplacement en tant que Première ministre aux Mureaux (Yvelines) sur le thème de l'égalité des chances et de l'émancipation. La composition du nouveau gouvernement, elle, se fait toujours attendre. Suivez notre direct.

• Le manque de personnel dans les hôpitaux est critique, prévient le professeur Rémi Salomon. "On a un risque imminent de rupture de l'accès aux soins, alerte-t-il sur franceinfo. Partout, on manque de lits, on manque d'infirmières, on manque d'urgentistes."

13h23 : Entre 2017 et 2022, les partis politiques se sont partagéds plus de 65 millions d'euros chaque année. Encore faut-il remplir les critères pour y accéder. La répartition de l'aide se décompose en deux parties. Thomas Destelle vous explique ce mécanisme, et comment ces "petits" partis s'organisent aux législatives pour accéder au financement public.

13h21 : Celles et ceux qui veulent devenir députés ont jusqu'à demain pour déposer leur candidature aux élections législatives. Le scrutin qui se tiendra le 12 et 19 juin est un rendez-vous électoral à ne pas manquer pour les "gros" partis comme pour les plus "petits". Car ces législatives peuvent rapporter gros : derrière l'enjeu politique se cache un enjeu financier majeur.

13h22 : A moins d'un mois des élections législatives, c'était une conférence de presse qui était très attendue. Les "insoumis", les écologistes, les socialistes et les communistes rassemblés au sein de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) ont détaillé, en fin de matinée, chacune des 650 mesures de leur socle commun en vue du scrutin des 12 et 19 juin prochains. Retrouvez-les dans notre article.

13h24 : A 13 heures, voici trois contenus incontournables du jour :

Comment la hausse des prix modifie-t-elle les habitudes alimentaires des Français ? A Saint-Amand-Montrond, dans le Cher, les clients de plusieurs supermarchés ont ouvert leur chariot à notre journaliste Yann Thompson. Voici son reportage.

Pourquoi les sondages donnent-ils une majorité à Emmanuel Macron, alors que la Nupes apparaît en tête des intentions de vote ? Pauline Lecouvé vous éclaire sur ce décalage entre les intentions de vote au niveau national et les projections de sièges dans le futur Hémicycle.

Alors que dans certains Ehpad du groupe Orpea, le budget repas dépasse à peine quatre euros par jour, sa centrale suisse exige de ses fournisseurs d'importantes commissions. Laëtitia Cherel de la cellule investigation de Radio France a pu documenter ces pratiques grâce à des documents internes inédits.

12h23 : C'est une sorte de paradoxe : Jean-Michel Blanquer a battu le record de longévité au poste du ministre de l'Éducation nationale, tout en se mettant à dos une bonne partie des enseignants, à un niveau rarement égalé par ses prédécesseurs. Le milieu scolaire se souviendra de son passage et de ses réformes. Noémie Bonnin dresse le bilan de ce ministre.

12h15 : Il est midi, voici les principaux titres :

• L'essentiel est-il bouclé ? Elisabeth Borne doit réaliser son premier déplacement en tant que Première ministre cet après-midi aux Mureaux (Yvelines) sur le thème de l'égalité des chances et de l'émancipation. La composition du nouveau gouvernement, elle, se fait toujours attendre. Suivez notre direct.

• Le manque de personnel dans les hôpitaux est critique, prévient le professeur Rémi Salomon. "On a un risque imminent de rupture de l'accès au soin, alerte-t-il sur franceinfo. Partout, on manque de lits, on manque d'infirmières, on manque d'urgentistes."

• Le chancelier allemand Olaf Scholz n'est pas favorable à un "raccourci" pour une adhésion rapide de l'Ukraine à l'Union européenne. Il n'existe "pas de procédure rapide d'adhésion", avaient déjà prévenu des dirigeants européens. Suivez notre direct.

• Le groupe Orpea est épinglé pour les méthodes de sa centrale d'achats suisse par la cellule investigation de Radio France.

11h50 : Au second tour de la présidentielle, "j'ai voté pour Emmanuel Macron", lance Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, en présentant le programme de la Nupes. Il hausse les épaules, insistant sur le fait qu'il s'agissait, pour lui, de faire barrage à l'extrême droite. Il souligne alors que les discussions pour établir le programme ont été "très fluides", faisant valoir une "gauche de transformation".

11h34 : Jean-Luc Mélenchon parle d'une "rupture maîtrisée, raisonnée mais ferme" avec le système actuellement en place. Il dénonce "un système d'indifférence et d'irresponsabilité écologique", un "système de prédation absolue en matière économique et capitaliste", ou encore un "système de négation de la démocratie".

11h24 : "Nous sommes dans une posture historique", répète Jean-Luc Mélenchon. Il mentionne 8 chapitres et 650 mesures. "L'union n'est pas la fusion", souligne-t-il, estimant que ce programme décrit un "espace central" pour les différentes formations qui ont donné lieu à la Nupes.

11h21 : La Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) présente son programme. La conférence de presse commence.



(Nouvelle union populaire écologique et sociale / YOUTUBE)

11h15 : Elisabeth Borne fera cet après-midi son premier déplacement en tant que Première ministre. Cela signifie-t-il que la composition du gouvernement est finalisée ? "J'imagine que si elle est sur le terrain, c'est que c'est pas mal bouclé, effectivement", estime le politologue Bruno Cautrès sur franceinfo. "Elle a beaucoup consulté. (...) On imagine que les principaux membres du gouvernement sont quand même fixés sur leur sort et que leurs attributions ont été déjà tranchées."

10h24 : Bonjour . Rien n'est sûr. Cela pourrait arriver aujourd'hui, demain ou peut-être plus tard. Nous attendons.